dimanche 27 septembre 2020

[Chronique] Magi – The Labyrinth of Magic Tome 1

Titre Magi – The Labyrinth of Magic
マギ – The Labyrinth of Magic
Auteur Shinobu Ohtaka
大高 忍
Volume 35 – En cours (France)
37 – Terminé (Japon)
Éditeur Kurokawa (France)
Shôgakukan (Japon)
Première parution 2011 (France)
2009 (Japon)
Prépublication Weekly Shônen Sunday
Genre Fantastique, Aventure

Synopsis de la série (éditeur) :
Aladin est un jeune garçon étrange qui ne se sépare jamais de sa flûte. En effet, elle abrite Hugo, un géant à la force surpuissante. Aladin va faire la connaissance d’Ali Baba qui voit en cette flûte magique un chemin rapide vers la fortune et la gloire. Les deux compagnons partent explorer de mystérieux labyrinthes qui attirent les aventuriers de tout le pays.

   Un très bon premier volume pour cette série de Shinobu Ohtaka, une auteure qui s’est battue durant de nombreuses années pour se voir éditer au Japon.

   Alors qu’elle a lancé sa carrière avec Sumomo Momomo, elle s’est assurément fait un nom dans le milieu avec Magi – The Labyrinth of Magic. On découvre Aladin, un jeune garçon possédant un flûte qui abrite un djinn, un esprit digne des plus grands mythes. En apparence innocent et taquin, il sait déjà faire preuve d’esprit dans ce premier volume. Après un chapitre qui nous fait rapidement entrer dans le vif du sujet sans trop nous en dire sur Aladin, ce dernier rencontre Ali Baba, un cocher au goût immodéré pour l’argent. Et c’est avec l’exploration de labyrinthes, des monuments gigantesques renfermant de nombreuses richesses et savoirs, que débute l’aventure aux côtés de ce duo.

   Le synopsis et le dessin, inégal mais satisfaisant, ne suggèrent pas un titre d’une grande originalité pour une première approche. Cependant, on est très rapidement emballé par la série à la lecture de ce premier volume ! En effet, l’auteure ne s’éternise pas dans de longues présentations de ses personnages et nous plonge directement dans son univers. Elle distille juste le nécessaire pour susciter de l’intérêt pour l’univers vaste qui se profile ainsi que pour les protagonistes qui conservent ainsi une part de mystère.

   Outre une entrée en matière réussie, ce qui fait l’attrait de ce titre, c’est sans aucun doute ses références à la culture arabe et persane. Aladin et Ali Baba sont des personnages dont les noms ne sont pas inconnus; les djinns sont des créatures apparaissant dans le folklore oriental et les labyrinthes font échos à la caverne d’Ali Baba (et ce n’est qu’une infime partie de ce qui nous attend avec Magi). Enfin, l’auteure ne manque pas de disséminer d’infimes réflexions éthiques et sociétales qui pourraient faire de ce titre une oeuvre plus réfléchie qu’il n’y parait. Ce seul tome ne nous permet pas d’en savoir plus pour le moment sur ce que projette son auteure, mais il nous permet déjà de passer un très bon moment grâce à son univers aux saveurs des Mille et Une nuits, ainsi qu’à son humour décapant. Il est donc indispensable de lire le second volume pour se faire une idée du potentiel de la série !

À propos Neginator

Administrateur et Community Manager de MangAnime

Check Also

[Chronique] Orient Samurai Quest Tomes 1 & 2

Nouvelle série de Shinobu Ohtaka à qui nous devons l’excellent Magi – The Labyrinth of …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.