[Expo Report] Exhibition of Kunihiko Ikuhara

De voyage à Tôkyô pour le mariage d’un copain, nous avons répondu à une bouteille jetée à la mer par Sedeto, souhaitant récupérer quelques goodies vendus lors de cette exposition. Nous-mêmes appréciant grandement l’œuvre de Kunihiko IKUHARA, et ayant pas mal de temps devant nous, nous décidâmes de modifier notre programme pour y inclure cette petite excursion dans l’univers de ce génie de l’animation.

Date : du 27/04/2019 au 06/05/2019
Lieu : Space 634, au Tôkyô Solamachi
Entrée : 1920 yens (préventes), 2200 yens (sur place).
Site internet : https://ikuniten.com, https://twitter.com/ikuniten

Kunihiko IKUHARA

Connaissez-vous Kunihiko IKUHARA ? Ce réalisateur d’anime s’est taillé une solide réputation dans le milieu en offrant des productions originales de qualité, où sa patte est très nettement perceptible. On peut citer Utena (1997) bien évidemment, mais également Mawaru Penguindrum (2011) ou Yuri Kuma Arashi (2015). Cette saison, il revient sur le devant de la scène avec Sarazanmai, une série en 11 épisodes plutôt étrange où des humains transformés en kappa vont voler le shirikodama situé dans l’anus de kappa zombies… Évidemment, cet anime raconte bien plus que ça, et c’est un titre que nous vous conseillons très fortement ! À retrouver chez Wakanim !

Visite guidée

Perdus dans le centre commercial de la Tokyo Sky Tree, c’est en découvrant un grand panneau rassemblant les œuvres principales de l’auteur que nous avons compris que nous étions à la bonne porte. Des bouquets de fleurs étaient installés près de la file d’attente, sans doute offerts par des comités de production (une info qu’il serait intéressante de vérifier). Golden Week oblige, il a fallu s’armer de patience avant de pouvoir faire nos premiers pas dans le lieu. Premier constat : c’est surtout un public féminin qui a répondu présent. En réservant bien en avance, nous aurions pu obtenir un verre spécial à l’entrée pour la modique somme de 3500 yens (préventes) ou 3700 yens (sur place), entrée comprise, mais avec le succès de l’expo il était déjà sold out à notre arrivée.

Une fois le billet payé, un long couloir s’ouvrait devant nous, où se dévoilaient de nombreuses affiches issues des œuvres du maître, ainsi qu’une décoration murale proche de son univers. Au fond, le nom de l’exposition signée par Kunihiko IKUHARA en personne.

Le couloir débouchait sur une première salle où étaient présentées ses œuvres de jeunesse. Du Sailor Moon bien sûr, mais également des extraits de mangas, des notes, des photos, du matériel permettant de se faire un aperçu de sa formation. Une grande fresque était placardée sur le mur pour y découvrir l’ensemble de sa carrière.

La seconde salle présentait ses 4 réalisations principales : Utena, Mawaru Penguindrum, Yuri Kuma Arashi et Sarazanmai. Des cellulos originaux de grande qualité, des genga, et des background des scènes les plus mythiques. Quelques surprises également comme des figurines des kappa, les penguins de Mawapen, les tenues de Utena, ou quelques box avec des goodies vendus à l’époque. Il était également possible de se faire prendre en photo dans le pousse-pousse de Sarazanamai !

La boutique

Pays de consommation oblige, une boutique était présente en fin de course où le visiteur avait le plaisir de retrouver le classique catalogue de l’expo, ainsi que des « choco marshmallow » présentant des symboles propres aux œuvres de l’auteur.

Nous avons acheté le catalogue qui se révèle fort sympathique, bien qu’un peu cher pour le peu de pages qu’il propose. En voici quelques extraits.

Par contre, le reste des goodies était à commander directement de cet espace. N’habitant pas au Japon, nous avons dû y placer l’adresse d’un copain afin qu’il puisse réceptionner sans encombre notre commande passée pour Sedeto. De ce que nous avons vu, la majorité des visiteurs repartaient avec le fameux catalogue en souvenir. Ci-dessous la liste des goodies.

À la sortie, deux PLV des policiers de Sarazanmai étaient disposés pour qu’on puisse prendre une photo avec eux. Il est étonnant de constater que s’ils ne sont pas les protagonistes de l’histoire, c’est surtout ces deux personnages que l’on met en avant pour communiquer sur l’œuvre : couvertures de magazines spécialisés otome, et manga dédié. D’ailleurs, des cartes à leur effigie étaient à récupérer dans l’expo si l’on prouvait avoir bien partagé le lien de l’exposition sur Twitter. Il faut dire qu’avec un public quasi-totalement féminin lors de notre venue, le ciblage était évident.

Will you dance with us?

Bonus : Kappabashi-dôri

La série Sarazanmai se passe dans le quartier bien connu de Asakusa, mais également vers Kappabashi-dôri, une avenue située entre Asakusa et Ueno où se vendent des fournitures pour la restauration. On y est passé pour voir la fameuse statue du Kappa (où j’effectue la célèbre pose), point de départ de la série. On vous offre quelques photos pour vous donner une idée de l’endroit, le kappa est omniprésent !

Cette exposition très sympathique parle avant tout aux véritables fans de Kunihiko IKUHARA, car les autres n’auront que peu de ressources pour appréhender le personnage. Dommage que le prix du billet ne justifie pas le peu de matériel présenté au public, car avec 30 ans de carrière derrière lui il y avait pourtant de quoi faire ! En fin de compte, ce fut tout de même rassurant de voir un aussi bel engouement envers un réalisateur talentueux aux productions atypiques. En espérant que sa popularité continue de grimper dans les années à venir, il le mérite grandement.

Les photographies présentes dans l’article sont de nous, nous avons fait de notre mieux pour qu’elles soient potables malgré un matériel pas forcément très adapté à la situation.

Facebook Comments

À propos Dareen

Les animes, les mangas, l'anisong, c'est sa passion ! Quand il ne rédige pas pour MangAnime, il s'occupe en travaillant sur son site web : Digiduo, l'Information Digimon Francophone.

Check Also

[Expo Report] Exhibition of Kunihiko Ikuhara

Date : du 27/04/2019 au 06/05/2019 Lieu : Space 634, au Tôkyô Solamachi Entrée : …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.