[Aperçu] JoJo’s Bizarre Adventure Partie 5 : Golden Wind – Ep.1

Japan Expo proposait, en avant-première mondiale, une projection du tout premier épisode de la version animée de JoJo’s Bizarre Adventure Partie 5 : Golden Wind. Nous y étions, et vous livrons nos impressions à chaud sur cette nouvelle saison qui débutera le 5 octobre.

Depuis le lancement de leur version animée début 2012, un vent de fraîcheur souffle sur les étranges aventures des Jojo. Ce n’est que depuis cette adaptation que la licence bénéficie d’une popularité en occident aussi stupéfiante que méritée. La fulgurance de la nouvelle notoriété de la saga est d’autant plus frappante que feu J’ai Lu Manga a initié la commercialisation française du manga original il y a plus de quinze ans déjà, à l’époque sans réel succès autant critique que commercial.

Le studio d’animation David Production a le vent en poupe depuis qu’il a fait ses premières preuves, capitalisant sur la puissance de la licence JoJo au Japon. Cette année, il aura déjà mis sur les rails un remake du mythique Captain Tsubasa (plus connu sous le nom Olive et Tom en France) pour une année entière, tout en trouvant le temps d’adapter Les Brigades Immunitaires cet été.

Et malgré ce calendrier déjà chargé, quasiment deux ans après depuis la fin de la diffusion TV de Diamond is Unbreakable, voilà que débarque Golden Wind dès cet octobre. Cerise sur le gâteau : une avant-première mondiale a eu lieu a Japan Expo le jeudi 5 juillet, seulement quelques minutes après un live Youtube détaillant le staff de la nouvelle série et dévoilant le trailer d’annonce suivant.

Si la hype nous a évidemment gagné en découvrant ces annonces et premières images, le scepticisme aussi, étant donné l’activité frénétique du studio. Sans compter que la qualité indiscutable des précédentes adaptations avait tendance à s’essouffler vers la fin des diffusions télévisées, bien que les versions définitives Blu-ray rattrapent le coup. L’avant-première était donc une occasion d’être rassurés sur la capacité du studio à accumuler autant de titres majeurs d’un seul coup… ou non.


En fin de saison, des immondices passent dans la diffusion TV. Heureusement que les Blu-ray corrigent. Pour plus de comparatifs sur l’animé de Jojo : https://jojocomparisons.github.io/

Ce premier épisode nous emmène directement à Naples, en Italie. On y découvre une ville où règnent crime organisé, corruption des forces de l’ordre, et où vit le GioGio que nous allons désormais suivre : Giorno GIOVANNA. Très vite, on apercevra Koichi HIROSE, personnage de l’arc 4, à la recherche de notre nouvel héros. Le tout sur demande de Jotaro KUJO, le héros de l’arc 3, et pour cause : Giorno est le fils de Dio, le défunt antagoniste des trois premières parties de la saga.

Après avoir tenté de dépouiller Koichi, Giorno va se retrouver confronté au Stand de ce dernier, et se rendre compte par la même occasion qu’il n’est pas le seul à posséder des pouvoirs surnaturels. Après s’être enfui et avoir involontairement terrassé un bandit de seconde zone, notre Giorno rentre chez lui en bus. Mais les détenteurs de Stand s’attirant les uns les autres, l’épisode se conclut sur la rencontre de notre héros blondinet avec Bruno BUCCIARATTI, qui recherche la personne qui a bien pu vaincre le Boss de la mafia locale. Pas de pot, c’est Giorno ! S’enchaîne une séance de torture qui sera à suivre…


« Ta sueur… Elle a le goût du mensonge ! Giorno GIOVANNA ! »

La structure narrative de l’épisode reprend les codes des précédents épisodes introductifs de nouveau personnage principal. On y voit d’abord une scène de vie quotidienne afin de comprendre le cadre où évolue ce dernier, avant qu’il n’apparaisse pour s’interposer avant de montrer sa particularité. Le style graphique et la colorimétrie n’ont pas beaucoup évolué en deux ans, mais casser les habitudes de l’adaptation animée n’aurait pas été pertinent à ce stade.

Cela dit, et bien que Hirohiko ARAKI n’ait jamais fixé de couleurs précises à ses personnages (elles varient d’une couverture à l’autre, et changent jusqu’à cinq fois par épisode), le choix d’avoir retenu le rose criard en couleur principale pour l’uniforme de Giorno est plutôt téméraire. On l’aurait plutôt vu en costume bleu marine comme dans le récent jeu vidéo PS4 Eyes of Heaven, mais l’étrangeté habituelle qui règne dans l’univers Jojoesque nous fait vite accepter ce choix.


Giorno Giovanna version « Eyes of Heaven ».

Le rythme soutenu de l’histoire et le dynamisme des combats sont toujours au rendez-vous, ponctués par les désormais traditionnels eyecatch sous forme de statistiques explicatives sur les personnages et leurs pouvoirs. Tout est réuni pour faire plaisir aux fans : difficile de bouder son plaisir dans ses conditions, d’autant plus que les réactions du public accentuaient l’euphorie ressentie au fil des découvertes proposées au cours de ces vingt-cinq minutes.

Mais malgré un enthousiasme que l’on peinerait à cacher tant ce premier épisode est satisfaisant et rassurant, subsistent des interrogations et pas des moindres : David Production réussira-t-il à maintenir la cadence tout au long des 39 épisodes qui s’annoncent ? Kamikaze Douga reviendra-t-il nous gratifier de génériques 3D, Ninja Batman étant terminé ? Va-t-on enfin comprendre le pouvoir de King Crimson ? Réponse dès octobre prochain.

JoJo’s Bizarre Adventure est disponible en DVD & Blu-ray chez Kazé.
Également en streaming sur Crunchyroll FR et ADN.

Le manga original est disponible aux Éditions Tonkam / Delcourt.

 

Facebook Comments

À propos Lua

Obsédé par Rikka Takanashi, amateur de tokusatsu et de jeux de cartes pour enfants. Peut-être que si j'arrêtais de regarder Chunibyo en boucle, j'aurais moins de retard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.