[Aperçu] Kingdom Hearts III – Démo Japan-Expo 2018

À l’occasion de Japan Expo 2018, une démo « Premium Showcase » du très attendu Kingdom Hearts III était accessible au public français. L’occasion pour nous de se faire une première impression du titre, bien qu’évidemment non-représentative du jeu final.

Attendue depuis près de douze ans par les premiers joueurs de Kingdom Hearts II, et cinq ans après son tout premier trailer d’annonce, la nouvelle aventure numérotée de Sora se laisse enfin approcher. Kingdom Hearts III ayant été au centre de l’E3 2018 avec ses trois trailers entremêlés, l’impatience est palpable autant parmi les fans de la première heure que par les néophytes. Entre les jeux spinoff à gogo, et les deux récentes compilations PS4 permettant facilement de se mettre à jour, il faut dire que l’actualité autour de la série ne s’est jamais réellement arrêtée malgré l’impatience derrière cette suite directe. Le jeu est d’autant plus attendu que le créateur de la série, Tetsuya NOMURA, a annoncé que le jeu mettra un terme à la « saga Xehanort » initiée au tout premier jeu de la série sorti en 2002.

Le stand que Square-Enix a déployé à l’occasion de cette Japan Expo était plutôt imposant, proposant même aux plus pressés de simplement poser devant l’immense Keyblade qui trônait en son centre.

La démo ici accessible se divisait en deux parties et mondes distincts. La première proposait de retourner au bien connu monde du Colisée de l’Olympe, déjà présent dans moult épisodes de la série. Plus précisément, cette démo assez rapide permettait d’affronter le Titan, gigantesque monstre de pierre qu’il fallait atteindre, faire s’écrouler en lui attaquant les jambes avant de grimper sur son corps, et enfin l’achever à l’aide d’une « attraction Disney », nouveauté inspirée des manèges des parcs Disneyland.

Les graphismes du jeu, propulsé par le Unreal Engine 4 (comme Kingdom Hearts 0.2, A Fragmentary Passage), sont bluffants, à la hauteur du titanesque et dynamique combat. On y retrouve tous les éléments de gameplay habituels de la série, ici entremêlés : attaque standard, magie, objets et invocation cohabitent désormais avec un système semblable aux commandes introduites dans Birth by Sleep. Cette démo étant désormais bien connue, nous avons préféré nous frotter à la seconde : celle du Coffre à Jouets.


Le Titan est imposant, seul un combat en plusieurs phases permettra d’en venir à bout.

Il s’agit de la première apparition de la licence Toy Story dans l’univers de Kingdom Hearts. Sora, Donald et Dingo débarquent dans la chambre d’Andy alors qu’elle est envahie par les Sans-cœur et que certains jouets ont mystérieusement disparu. Ni une ni deux, le trio affronte la salve de monstres : l’occasion pour nous de tester le fonctionnement du nouveau gameplay.

Le système de verrouillage permettant de cibler puis attaquer plusieurs ennemis à la fois est de retour, et au fil des enchaînements apparaissent plusieurs possibilités d’actions spéciales. Parmi elles, il est possible de faire appel à une attraction Disney (dans notre cas, les tasses du Chapelier Fou ont tourbillonné et achevé masse d’ennemis en un temps record) ou encore de transformer sa Keyblade et ainsi accéder à un nouveau panel d’actions (ici, un marteau aux puissants coups lorsqu’il frappe la terre).

Les ennemis vaincus, l’enquête de Sora nous mène à la salle de jeux Galaxy Toys, où un ennemi bien connu donne vie à des robots jouets, excepté un qu’il nous est donné de contrôler afin de vaincre les autres. Le gameplay du robot est assez sympathique, rajoutant de la variété à nos habitudes. D’autant plus qu’il est possible de changer de robot au fur et à mesure de nos victoires, parmi les trois types à disposition (chacun disposant d’une attaque spéciale lui étant propre).


Sora, Donald et Dingo sont transformés en jouets, dans le monde du Coffre à Jouets.

S’il est peu aisé de trancher sur le jeu avec simplement cette démo d’une vingtaine de minutes, celle-ci se veut rassurante : les atouts de la série sont bien préservés. Les qualités graphiques de ce nouvel opus sont bluffantes, en plus de toujours jouer sur plusieurs tableaux selon le monde où l’on se situe : le design de nos personnages est ainsi tantôt cartoonesque, parfois cubique, ou encore réaliste par moments.

Si les sous-intrigues promettent de rester basiques au profit du respect des œuvres Disney originales, la résolution du scénario initié il y a bientôt vingt ans promet d’être une longue et passionnante quête. Dans le cas de cette démo, quel pied de voir Rex faire une blague méta sur le fait qu’il connaisse Sora car il a joué au premier Kingdom Hearts ! Et quel plaisir de voir l’Organisation XIII continuer de disséminer des indices sur leurs véritables intentions !

Gardons toutefois une réserve sur le gameplay, qui bien que toujours aussi dynamique, semble un peu fouillis tant il mélange sans réel discernement les mécaniques propres à Kingdom Hearts II, Birth by Sleep et Dream Drop Distance... en plus d’introduire de nouvelles mécaniques à base de changement de Keyblade au cœur du combat. Gageons qu’avec la personnalisation et la prise en main progressive du jeu final, tout cela deviendra naturel à maîtriser, offrant une conclusion mémorable au premier arc d’une saga épique ayant déjà marqué plusieurs générations de joueurs.

Kingdom Hearts III sera disponible sur PS4 et Xbox One le 29 janvier 2019.
Compilations PS4 Kingdom Hearts 1.5+2.5 et 2.8 déjà disponibles.

« La Légende Kingdom Hearts », maintenant disponible chez Third Editions.
Adaptations manga également disponibles aux Éditions Pika.

Facebook Comments

À propos Lua

Obsédé par Rikka Takanashi, amateur de tokusatsu et de jeux de cartes pour enfants. Peut-être que si j'arrêtais de regarder Chunibyo en boucle, j'aurais moins de retard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.