Notre avis sur des nouveautés manga et ouvrages sur le Japon parus en Mai 2018

L’équipe de MangAnimeAssociation vous proposera chaque mois un article afin de traiter de nouveaux titres parus durant ce dernier. Vous aurez ainsi un aperçu de nos lectures et pourquoi pas être tenté par des titres sur lesquels vous n’auriez peut-être pas jeté votre dévolu !

Séries :

Whispering – Les voix du silence

AKATA

Jeune lycéen désormais ordinaire, Kôji possédait dans son enfance le pouvoir d’écouter les pensées de tout ce qui l’entourait, lui valant de nombreux soucis. Mais depuis l’adolescence, il n’en est plus capable. Tentant de vivre normalement, il fait la rencontre d’un tout jeune garçon introverti et solitaire possédant justement le même don que lui autrefois. Tiraillé par de vieux souvenirs qui refont surface et tentant tant bien que mal de ne pas s’en soucier, il s’attache peu à peu à cet enfant, jusqu’au moment où ses pouvoirs viennent à se réveiller à nouveau !

Si le récit est ponctué de poésie et de lyrisme, le dessin de Whispering – Les voix du silence y est pour beaucoup, attirant incontestablement le lecteur. Mais c’est sans doute ses personnages quelque peu torturés qui saisissent rapidement le spectateur. On découvre un jeune homme ayant refoulé toute son enfance teintée de craintes et de douleurs des suites d’une incompréhension totale de son entourage et d’un manque d’amour, ce qui a eu pour cause la perte de ses pouvoirs, signe de son innocence. Mal dans sa peau depuis lors, il ne parvient pas à s’ouvrir suffisamment aux autres de peur de faire souffrir son entourage avec ses problèmes; il s’est en quelque sorte créé un image factice. Cependant, le petit garçon doté du même pouvoir, entretenant une relation très étroite avec sa mère qui le soutien en toutes circonstances, va chambouler le jeune homme. Il recouvre ses pouvoirs, signe d’une nouvelle perspective d’ouverture aux autres et d’un plaisir du partage, mais également un appel au retour à l’innocence et aux rêves. 

Au Grand Air

nobi nobi !

Que vous préfériez être en harmonie avec la nature, seul ou accompagné, prenez un grand bol d’air frais au pied du mont Fuji avec les héroïnes d’Au Grand Air : Rin, la professionnelle du camping au tempérament solitaire ; Nadeshiko, la novice débordant d’énergie et d’enthousiasme ; ainsi que deux acolytes et amies de Nadeshiko, membres du club de camping : Chiaki et Aoi.

Il y a des manga comme ça qui vous mettent de bonne humeur grâce à la fraîcheur et à la douceur qu’ils dégagent. Au Grand Air ne pourra vous mettre que du baume au cœur tant ses personnages sont attendrissants et débordants d’humour.

Grâce à de somptueux paysages que nous contemplons à travers le regard des personnages, le titre vous rappellera la tranquillité que dégage la nature, loin de l’urbanisme, et l’apaisement qu’elle nous procure. Mais ce n’est pas ici la seule qualité de ce titre, puisque vous y trouverez un véritable guide du campeur ! Apprenez les rudiments de cette activité ; entre les différents types de tentes et le minimum nécessaire en bagages, vous devriez avoir toutes les clés en main pour aller camper.

Vous n’aurez qu’une envie après avoir lu Au Grand Air, c’est bien de prendre votre attirail et d’y aller !

No Control!

Delcourt/Tonkam

Alors que de nombreuses personnes attendaient une sortie française pour le manga Kuzu no Honkai de Mengo YOKOYARI, c’est Kimi ha Midara na Boku no Jooh qui fut annoncé, rebaptisé No Control! à l’occasion. Cependant Mengo YOKOYARI n’y officie qu’en tant que dessinatrice, le scénario provient de Lynn OKAMOTO, plus connu pour son titre phare Elfen Lied, mais également Brynhildr in the Darkness publié chez Delcourt/Tonkam.

Au départ un simple one-shot d’une quarantaine de page, son succès dans les Weekly Young Jump leur permis de poursuivre l’histoire, pour arriver au final à deux volumes reliés. On suit donc les tribulations sentimentales et sexuelles de Subaru et Saito. Amis d’enfance mais de milieu différents, ils se sont perdus de vue lorsqu’ils étaient enfants, et se sont retrouvés une fois jeunes adultes. Mais aujourd’hui, il ne se parlent plus devant les autres, car trop différents, et voulant garder des apparences. Ils feront un vœu, qui va permettre à leur chambre de communiquer et donner la capacité à Saito de laisser exprimer ses désirs les plus profonds sans aucune contrainte. Quand on est amoureuse et nymphomane, on vous laisse deviner comment l’histoire va vite évoluer…

Le scénario n’est prétexte qu’à dévoiler des scènes érotiques, celui-ci est donc très banal et finalement anecdotique. Les personnages étant amoureux dès le départ, il n’y a également aucune évolution de leurs sentiments durant ce premier volume. Là où le bât blesse, c’est bien l’érotisme de cette oeuvre qui n’est pas vraiment stimulant au final. En cause : la trop grande vulgarité du propos qui ne plaira pas à tous, contrastant également avec des planches peu inspirées, ne permettant pas d’appréhender le plaisir des corps et de la chair. Il y a même des réflexions sur le consentement lors des rapports sexuels, traitées d’une façon plutôt maladroite.

Grosse déception, ce premier volume plaira uniquement aux fans des auteurs, mais frustrera grandement les autres. À défaut de marquer les lecteurs, il fait office de mauvaise publicité pour Kuzu no Honkai qu’on espère tout de même voir débarquer chez nous.

Facebook Comments

À propos Dareen

Les animes, les mangas, l'anisong, c'est sa passion ! Quand il ne rédige pas pour MangAnime, il s'occupe en travaillant sur son site web : Digiduo, l'Information Digimon Francophone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.