Notre avis sur des nouveautés manga et ouvrages sur le Japon parus en Avril 2018

L’équipe de MangAnimeAssociation vous proposera chaque mois un article afin de traiter de nouveaux titres parus durant ce dernier. Vous aurez ainsi un aperçu de nos lectures et pourquoi pas être tenté par des titres sur lesquels vous n’auriez peut-être pas jeté votre dévolu !

One Shot :


Sous un ciel nouveau

Ki-oon

Sous un ciel nouveau est composé de 4 histoires indépendantes qui sauront attendrir le lecteur et lui rappelleront notamment certaines belles relations que nous pouvons avoir avec autrui, mais également que la vie n’est pas un long fleuve tranquille, qu’il y a toujours quelqu’un pour nous épauler quand nécessaire ou pour nous guider dans la bonne voie.

Malgré une santé fragile, un couple de personnes âgées reprend le café très prisé de leur défunt fils. Leur amour et leur volonté sont communicatifs et bouleverseront le lecteur. L’établissement, les clients abordant la bonté et l’efficacité de leur fils, les enfants de ce dernier ou encore les employés devenus des amis, raviveront de bons souvenirs à ce couple touchant.

Vivant seule avec son fils suite au décès de son mari et souvent occupée pour pouvoir subvenir aux besoins de son jeune garçon, une mère s’aperçoit du manque d’attention dont elle fait preuve mais surtout de l’absence d’un père qui semble perturber son enfant. Enviant les autres gamins qui pratiquent le base-ball avec leur père, ce jeune garçon est alors surpris de la réaction de sa mère qui renforce ainsi leurs liens. Une histoire attendrissante rappelant l’amour qu’éprouve une mère pour ses enfants et que la monoparentalité n’est pas impossible.

Une jeune femme tombe amoureuse d’un homme dans un librairie. Leur relation progresse parfaitement mais elle finit par découvrir la véritable identité de son futur mari. Malgré la supercherie, elle fait abstraction de sa colère, pardonne et laisse librement exprimer son amour, quitte à y laisser tout son argent. Face à tant de bonté, comment résister ? Une histoire courte illustrant un amour sans faille qui laisse place au pardon et qui n’est pas assombri par le temps qui passe.

Enfin, nous découvrons une quatrième histoire autour d’un duo d’amis d’enfance sur le point de mettre fin à leur carrière au base-ball. Leurs souvenirs communs d’un professeur étrange va leur rappeler que la vie est courte et qu’il faut profiter de chaque instant, de chaque occasion qui se présente, et ce, jusqu’au bout !

 

Séries :

Ken’en – Comme chien et singe

Doki-Doki

Un groupe de kakuen, créatures mi-hommes mi-singes, vit dans la montagne. Ces derniers réclament aux habitants du village voisin, une jeune femme en sacrifice. Mais lorsque l’un d’entre eux part récupérer le sacrifice, il tombe nez-à-nez avec un superbe chien qu’il va adopter. Cependant, celui-ci n’est autre que Hayate, un chien exorciste venu les chasser !

Dans Ken’en – Comme chien et singe, nous suivons un duo extraordinaire composé de deux créatures du folklore nippon. Diamétralement opposés et censés se haïr comme le veulent leurs origines, ils pimentent le récit avec de nombreuses frictions humoristiques. D’un côté le singe d’un naturel jovial et naïf; de l’autre, un chien affichant prestance et fierté, à la limite de l’égocentrisme prononcé. Ce tandem excentrique auquel le lecteur s’attachera rapidement, semble peu à peu se consolider, montrant que malgré les préjugés, il est possible de s’entendre. Tandis que notre jeune kakuen qui détestait les humains, paraît éprouver pour ces derniers plus d’empathie qu’il ne semblait le vouloir, les hommes présentés dans ce tome campent sur leurs positions, dans leur crainte de l’inconnu et de ce qui les dépasse.

Avec son dessin caractéristique et élégant, ce premier volume nous emporte au gré des croyances japonaises avec un duo de personnages taquins et complices faisant fi des idées reçues. Une aventure fantastique riche en humour vous attend dans leur quotidien clairsemé d’embûches !

Otaku Otaku

KANA

Otaku Otaku, c’est le josei proposant des couples que tout le monde envierait… ou presque ! Qui n’a jamais pensé à partager sa vie avec une personne ayant la même passion que soi pour profiter de chaque instant à jouer aux jeux vidéo, lire des manga, regarder des animés ou faire du cosplay ? Mais est-ce aussi simple au final ?

Ce titre accessible à un large public, allie parfaitement une légère touche de romance à la culture geek pour une bonne crise de fous rires ! Avec son format quelque peu original, proposant des chapitres complets divisés en petits gags récurrents, ce premier volume devrait vous arracher au moins un sourire à chaque fin de page. Les personnages aux caractères bien distincts restent des adultes parfaitement intégrés dans le monde du travail, et fans de culture geek à des degrés différents, ce qui fait que chaque lecteur trouvera au moins une personne en qui s’identifier.

Fort d’un humour récurrent mais tout en légèreté, ce titre vous promet de longues séances de musculation pour vos zygomatiques tant il reste franc et réaliste. Grâce à sa richesse en références à la culture otaku, vous y retrouverez assurément des grands moments, des réactions ou des émotions que vous avez vécus au moins une fois, vous permettant de profiter d’une lecture fluide et distrayante.

Le Courtisane d’Edo

Pika Édition

Mangaka déjà bien connue en France avec ses séries Black Bird et Last Notes, Kanoko SAKURAKÔJI est de retour avec un titre bien différent de ce que nous avons d’ores et déjà lu de sa part. La Courtisane d’Edo nous entraîne dans le quartier des plaisir de Yoshiwara  à l’époque d’Edo. Ambiance bien différente des romances fantastiques déjà parues puisque nous découvrons ici un monde bien réaliste de luxure, mais pas que ! Nous suivons une jeune fille d’une quinzaine d’année, ayant perdu ses parents suite à un assassinat. Orpheline et déterminée à découvrir l’identité du coupable, elle s’engage alors sur le chemin de courtisane. Quelque peu ignorante de tout ce que ça engage, elle fait la rencontre d’un jeune homme intelligent, riche et séducteur qui risque de gêner ses plans visant à devenir la meilleure de la maison close qui l’a embauchée. Tout ceci dans le but d’accroître ses chances de rencontrer le meurtrier de ses parents.

Richement documenté, ce titre s’intéresse véritablement aux courtisanes. On y découvre des femmes fortes dans un environnement dont elle ne peuvent s’extirper, pratiquant les arts traditionnels et le prostitution, au contraire des geisha qui n’offrent pas leur corps aux hommes. Bien plus que de s’intéresser à leur rôle de prostituées, ce titre se penche davantage sur leur histoire, la formation qu’elles suivent et leurs émotions. On nous propose une immersion à l’époque d’Edo avec une intrigue riche en suspense autour d’une héroïne quelque peu naïve de ce qui découle de son nouveau rôle, mais suffisamment intelligente et ambitieuse pour parvenir à ses fins, ainsi que d’un homme dont elle ne parvient pas à discerner ce qu’il éprouve pour lui : de la haine ou bien de l’amour ?

Facebook Comments

À propos Neginator

Administrateur et Président de MangAnime - Association.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.