Notre avis sur des nouveautés manga et ouvrages sur le Japon parus en Mars 2018

L’équipe de MangAnimeAssociation vous proposera chaque mois un article afin de traiter de nouveaux titres parus durant ce dernier. Vous aurez ainsi un aperçu de nos lectures et pourquoi pas être tenté par des titres sur lesquels vous n’auriez peut-être pas jeté votre dévolu !

Séries :

L’Atelier des Sorciers

Pika Édition

Véritable bouffée d’air frais dans l’univers de la magie, L’Atelier des Sorciers de Kamome SHIRAHAMA démarre fort en bouleversant le lecteur tant graphiquement que scénaristiquement.

L’histoire du manga d’ores et déjà bien amorcée, semble renfermer une part de noirceur, qui maintient le lecteur en haleine, et rend l’attente du prochain tome insoutenable. L’univers fantastique mis en place par la mangaka s’annonce comme vaste et immersif. Si ses personnages sont d’emblée captivants, c’est sûrement son héroïne qui envoûtera le plus. Forte et douée d’une volonté de fer, Coco saura assurément réveiller chez le lecteur ce petit quelque chose qui l’a toujours fait rêver de magie et d’aventure. On partage aisément ses émotions face à ce monde qui lui semblait si inaccessible, mais qu’elle convoitait tant. Bien qu’elle ait vécu un terrible événement, son désir de se racheter la motive et sa force de caractère nous épargne un mélodrame niaiseux.

Outre son univers très riche et son scénario qui s’intensifie peu à peu, vous serez envoûté par le dessin de Kamome SHIRAHAMA qui peaufine chacune de ses planches, fourmillant de détails tant dans les tenues des personnages que dans ses décors. D’ailleurs, l’édition collector du premier tome proposée par Pika Édition contenait un mini-artbook afin de contempler au mieux les illustrations et croquis de la mangaka. Une véritable merveille !

Issak

Ki-oon

Immersion totale en pleine Guerre de Trente Ans avec ce nouveau titre de DOUBLE-S, dessinateur à qui nous devons déjà l’excellent Jusqu’à ce que la mort nous sépare.

Scénarisé par Shinji MAKARI, ce seinen vous proposera un récit historique ardent durant lequel vous assisterez au conflit religieux majeur du XVIIe siècle, opposant les catholiques et les protestants. En plus d’y découvrir quelques grandes figures de cette période de l’histoire d’Europe, le lecteur sera happé par des combats épiques. Le trait méticuleux de DOUBLE-S illustre parfaitement chaque scène, conférant à ce titre une grande dynamique. Ce dessin accorde également aux personnages une prestance incontestable, surtout à notre héros Issak, qui bien qu’assez impassible, dégage la noble allure des guerriers japonais. Si l’apparition d’un japonais en Europe au XVIIe siècle peut surprendre, il s’avère pourtant que des guerriers nippons auraient véritablement intégrer les troupes européennes.

Avec son fondement historique, son héros charismatique en quête de vengeance mais maître de ses émotions, ainsi que son graphisme léché, ce premier tome d’Issak augure un seinen palpitant à suivre de très près !

Artiste – Un chef d’exception

Glénat Manga

Artiste – Un chef d’exception propose une petite tranche-de-vie peu commune rappelant la définition du mot « artiste », souvent réduite au domaine des arts graphiques, mais pourtant bien plus vaste.

Avec un duo efficace en ce début de tome, Artiste nous offre une lecture légère, distrayante et instructive. Alors que notre héros réprime son talent en restant dans un restaurant qu’il apprécie mais dans lequel il ne peut laisser libre cours à ses envies, il fait une rencontre qui va bouleverser sa vie et raviver en lui ses premiers amours pour la cuisine. À travers ce personnage au départ assez renfermé, le tome amorce peu à peu l’épanouissement de ce dernier. Ses rencontres avec des personnages charismatiques pimentent la lecture qui devient rapidement saisissante. Le dessin de Taro SAMOYED est vraiment beau et saura vous émerveiller au moment propice.

En outre, vous découvrirez les coulisses de la cuisine française, de la gestion de restaurant, du rythme des grands restaurants… Une série à découvrir assurément !

Ayanashi

Glénat Manga

Nouveauté shônen de ce mois de mars pour les éditions Glénat Manga, Ayanashi nous propulse dans un univers sombre où la plupart des hommes vivent cloîtrés sous terre, suite à la prolifération en surface, de puissantes créatures nommées Oni. Certains humains, les ayanashi, en mesure de rivaliser avec ces monstres, vivent retranchés des villages souterrains et sont craints des habitants. Mais un jour, un ayanashi apparaît dans un village et des Oni commencent à attaquer les galeries ! Y a t-il un lien entre la présence de de dernier et les attaques ?

Si Ayanashi propose une histoire peu originale avec une population enfermée et menacée par des créatures se trouvant en dehors des forteresses souterraines, ou encore son héros dominé par son désir de vengeance envers une être qui semble véritablement s’amuser de son désarroi, ce premier tome pose convenablement les bases d’un shônen qui se lit bien mais qui ne parvient pas encore à captiver le lecteur au point qu’il s’attache suffisamment aux personnages. À voir comment évoluera la suite du scénario mais bien qu’assez classique, ce volume procure au lecteur un bon moment de distraction, accru par un dessin assez original et une mise en page dynamique.

GAME – Entre nos corps

AKATA

Les nouveautés jôsei ne sont malheureusement pas légion chez nous, alors que les adultes constituent pourtant une part non négligeable du marché. À la recherche d’œuvres plus matures correspondant à leur train de vie actif, GAME – Entre nos corps de Mai NISHIKATA pourra leur parler, car il est question ici d’une relation sentimentale basée sur le sexe entre deux adultes consentants issus du monde du travail.

Finie cette époque où la femme était soumise à l’homme, nous suivons le parcours de Sayo Fujî, une salaryman de 27 ans qui va découvrir l’amour différemment de ses congénères (et les romances narrées dans les shôjo). Son partenaire n’est autre qu’un collègue incroyablement antipathique, la draguant lourdement dans le seul but de profiter de son corps. Les premières pages peuvent mettre mal à l’aise le lecteur. La femme semble accepter malgré elle les avances de cet homme viril et manipulateur. Or, on comprend très vite que c’est bien elle qui profite égoïstement de cette situation, en allant jusqu’à contrôler son amant vers la fin du volume. Il y a fort à parier que les prochains tomes traiteront des jeux de pouvoirs entre ces deux personnes de caractère… GAME décrit une relation charnelle et amoureuse d’une façon plutôt équilibrée, mais surtout moderne.

Notons que ce titre coquin donne une jolie image de l’érotisme, où le plaisir des sens et la passion l’emporte sur la bestialité d’une relation basé sur le sexe, grâce à un graphisme et une mise en scène plus que sympathique de part de la mangaka.

Facebook Comments

À propos Dareen

Les animes, les mangas, l'anisong, c'est sa passion ! Quand il ne rédige pas pour MangAnime, il s'occupe en travaillant sur son site web : Digiduo, l'Information Digimon Francophone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.