[Chronique] Brother Auto Spot – Love Is All You Need

Titre Brother Auto Spot
ブラザー・オート・スポット
Auteur 乃一ミクロ Micuro NOICI
Volume one-shot
Éditeur Taifu Comics (France)
Printemps Shuppan (Japon)
Première parution 26/04/2018 (France)
30/10/2012 (Japon)
Prépublication Canna
Genre Romance

Synopsis de la série (éditeur) :
Un jour, un dénommé Jin entre dans un salon de tatouages et demande à Seina de lui faire un design original. Surpris par cette étrange requête, mais heureux de voir son talent reconnu, Seina décide de relever le défi.
Afin d’échanger sur le futur dessin, Jin rend souvent visite à Seina. Au fil de ces rencontres, une amitié commence ainsi à se nouer entre les deux hommes. Pour Seina, qui n’a pas vu ses parents et son grand frère depuis 7 ans, Jin est le grand frère, fier et attentionné, qu’il aurait voulu avoir.
Malheureusement, Seina va découvrir le secret que lui cache Jin. Leur rencontre était-elle vraiment le fruit du hasard ? Cette vérité dévoilée risque de bouleverser la vie de notre jeune tatoueur.

Nouveauté prépubliée dans le magazine Canna, à qui on doit des titres comme Je pense à toi ou Hidamari ga Kikoeru, Brother Auto Spot est une œuvre issue de l’imagination de Micuro NOICI. On avait déjà aperçu l’auteure chez nous avec Hong Kong Dragnet, un manga sorti en 2016 aux éditions Boy’s Love IDP, mais uniquement en tant qu’illustratrice.

Nous suivons ici Jin, un jeune libraire qui rencontre Seina, un tatoueur. De ce contact entre un professionnel et son client va naître une amitié, qui évoluera en amour au fil de leurs rendez-vous. Il s’agit de la première histoire complète de Micuro NOICI, parue en 2012 alors qu’elle officiait en temps qu’illustratrice depuis 2010. Plutôt que de se lancer dans la construction d’un scénario trop ambitieux, elle a préféré revenir aux bases du genre à travers une romance plutôt commune.

La simplicité est vraiment ce qui caractérise cette œuvre. L’histoire évolue sans trop de surprises, les protagonistes ne sont pas plus développés que ce qui importe pour la narration, et la résolution de l’intrigue est un peu facile. Mais paradoxalement, c’est ce qui fait le charme de ce one-shot car il ne s’encombre jamais d’éléments superflus, ce qui rend la lecture très agréable. C’est une amitié qui se construit tout d’abord entre les deux protagonistes. L’histoire d’amour débarque même comme un cheveu sur la soupe, nous faisant presque préférer qu’ils restent potes plutôt que de devenir amants. Peut-être qu’en s’étalant sur deux volumes, ce manga aurait pu développer davantage de choses autour du salon de tatouage qui n’est malheureusement que survolé, et détailler plus subtilement l’évolution de leurs sentiments.

Comme évoqué plus tôt, Micuro NOICI est avant tout une illustratrice spécialisée dans le dessin de personnages, et ça se ressent à la lecture. Les artworks introduisant les chapitres sont superbes, et les figures longilignes de l’œuvre sont dessinées avec soin, grâce à un trait fin et délicat. La mise en page est très épurée, parfois même un peu trop : la faute à des décors trop souvent simplistes, voire occasionnellement inexistants. L’auteure devrait travailler cet aspect dans ses prochains projets, afin de faire évoluer ses personnages dans des lieux plus vivants.

Mais dans l’ensemble, on pardonnera ces quelques maladresses de jeunesse pour profiter de cette petite œuvre sans prétention mais très plaisante, dégageant un charme non négligeable, qui saura convaincre les fans du genre de s’y plonger avec entrain.

BROTHER AUTO SPOT © MICURO NOICI 2013
Originally published in Japan in 2013 by FRANCE SHOIN INC., Tokyo
Facebook Comments

À propos Dareen

Les animes, les mangas, l'anisong, c'est sa passion ! Quand il ne rédige pas pour MangAnime, il s'occupe en travaillant sur son site web : Digiduo, l'Information Digimon Francophone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.