[Chronique] Boruto – Tomes 1 à 3 – Mon fils, ma bataille

Titre Boruto – Naruto Next Generations
Auteur 池本 幹雄 Mikio IKEMOTO (dessins)
小太刀 右京 Ukyō KODACHI (scénario)
Volume 3 – en cours (France)
4 – en cours (Japon)
Éditeur Kana (France)
Shûeisha (Japon)
Première parution 03/03/2017 (France)
09/05/2016 (Japon)
Prépublication Shônen Jump
Genre Action, aventure

Synopsis de la série (éditeur) :
Une nouvelle génération de ninjas débarque à Konoha !
Les grands affrontements dans le monde des ninjas appartiennent désormais au passé. Le village de Konoha est entré dans une ère de paix. Boruto, le fils du 7e Hokage, vit mal d’être dans l’ombre de son éminent paternel. Il ne se doute pas qu’une nouvelle menace plane sur eux…
La légende de la nouvelle génération commence maintenant ! !

Après 15 années de bons et loyaux services, il est temps pour Naruto de rendre ses shurikens. Mais pourquoi laisser tomber une telle poule aux œufs d’or, alors que cet univers est suffisamment riche pour l’étendre à n’en plus finir. Maintenant que papa prend ses nouvelles responsabilités de Hokage, quoi de mieux pour nous de suivre les aventures de son fils, Boruto, au pays des ninjas ?
Après avoir lancé la nouvelle génération à travers le one-shot Naruto Gaiden, Masashi KISHIMOTO a confié son bébé à Mikio IKEMOTO aux dessins, et Ukyô KODACHI au scénario, tout en restant superviseur du projet.

On suit donc le pré-ado Boruto faisant ses premières armes au sein de l’équipe 7 des aspirants ninjas, avec son professeur et deux camarades. Effectuant de courtes missions peut-être trop simples pour lui, il entretient des rapports conflictuels avec son père, lui reprochant de délaisser sa famille au détriment de son travail. Lorsque l’examen pour les classes moyennes débute, il est prêt à tout pour se faire remarquer, quitte à enfreindre certaines règles…
Cela ne vous rappelle rien ? Et si, il s’agit bien du scénario du film, tout simplement retranscrit en manga, et étalé sur 3 volumes. À l’époque, nous avions adoré le long-métrage, alors, quid du manga ?

Il y a comme une étrange sensation en lisant ces 3 premiers volumes. Déjà, il faut se faire aux dessins de Mikio IKEMOTO qui sont certes proches de ceux du maître, mais n’atteignent pas son niveau. Plutôt grossiers au départ, il faut bien atteindre le troisième volume pour y retrouver une finition et un sens du dynamisme digne de son aîné.
Ensuite, vient cette impression de déjà-vu quand on connait déjà l’œuvre sur grand écran. Sans son excellente animation et sa musique épique, il ne reste qu’une histoire un peu trop attendue, mais toujours excitante. C’est dommage de n’avoir sous la dent que du réchauffé, là où la série TV produit beaucoup d’inédit depuis le début de sa diffusion.
Heureusement, le 3ème tome met en avant un tout nouvel arc où Boruto va devoir endurer la compagnie d’un gosse de riche insupportable, car sa mission est de le protéger. Une mission dont les enjeux iront très certainement beaucoup plus loin que l’on peut espérer.

Il y a comme un contrat tacite entre les auteurs et le lecteur. Nous savons tous que Masashi KISHIMOTO aime jouer sur les ressemblances entre les anciennes et jeunes générations, une manière d’indiquer que la vie se répète, et qu’il faut apprendre des erreurs passées pour construire un avenir plein d’espoir. C’est pourquoi, il n’est pas étonnant que les nouveaux protagonistes soient en tout point semblables à leurs parents. Mais ayant grandi dans un monde en paix où la technologie a pris un essor non négligeable, cette jeunesse n’a pas du tout la même mentalité que leurs parents, et les conséquences de leurs actes peuvent prendre un tout autre sens.
Boruto est un personnage très intéressant car il a tout pour lui : un village en paix, des camarades qui l’estiment, une famille unie, et un talent indéniable pour les arts ninjas. Et pourtant, il n’est pas très bien dans sa peau, est capricieux, car il vit dans l’ombre de son paternel, cherchant une attention, une reconnaissance, que Naruto ne lui offre que trop rarement. Situation assez cocasse, quand on sait que Naruto connait pourtant très bien la douleur de grandir sans une famille, et n’est pas capable de voir le mal-être de son fils. Le constat est d’ailleurs le même pour Sarada vis-à-vis de Sasuke. Un enjeu scénaristique finalement très terre à terre, rappelant que le manga traite avant tout des rapports humains.

Plus que sympathiques, les aventures de Boruto permettent de rallonger notre expérience au sein du village de Konoha, en nous offrant de nouvelles péripéties ne s’éloignant jamais de notre zone de confort. À voir la manière dont ce titre évoluera dans les années à venir, il se peut que l’on ait de bonnes surprises.

BORUTO: NARUTO NEXT GENERATIONS © 2016 by Masashi Kishimoto, Ukyo Kodachi, Mikio Ikemoto/SHUEISHA Inc.
Facebook Comments

À propos Dareen

Les animes, les mangas, l'anisong, c'est sa passion ! Quand il ne rédige pas pour MangAnime, il s'occupe en travaillant sur son site web : Digiduo, l'Information Digimon Francophone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.