[Live Report] Japan Music Party 2017

Un an après la première édition, Amuse Lantis Europe nous gâte avec un tout nouveau concert où nos ambassadeurs de l’anison, JAM Project, se joignent au célèbre chanteur T.M.Revolution qui a bercé les années 2000 de ses compositions énergiques, pour une soirée sous le signe du fun et de l’amour pour l’animation japonaise.

L’événement

Lieu : Le Trianon
Date : Le 8 décembre 2017. Ouverture des portes le vendredi à partir de 18h30. Début du concert à 20h.
Prix : de 45€ (normal) / 50€ (early access) / 150€ (VIP)

L’événement fut annoncé le 5 septembre 2017, et les billets mis en vente le lendemain, non sans soucis techniques, liés à un bug de la billetterie.

La place VIP donne accès à une entrée anticipée au concert, un bracelet exclusif, une séance High Five avec tous les artistes, la setlist du concert dédicacée par les artistes, ainsi que des goodies exclusifs. Une session « KANPAI » a été organisée avec les deux groupes, pour boire avec eux. Ensuite, un jeu de « Questions / Réponses » a été organisé.


Les goodies vendus durant l’événement.

Très discrète au moment de l’annonce, la promotion de la soirée se fit principalement lors des dernières semaines, à travers des vidéos promotionnelles, des articles dans des médias généralistes (20 Minutes, Le Figaro), et même des encouragements de l’artiste Nekfeu ! C’est très agréable de constater une mise en avant aussi positive de ces chanteurs, pourtant destinés à un public de nerds. On est loin du reportage de W9 l’année dernière qui fit scandale…
Notons également l’arrivée d’une boutique éphémère à la gare de Châtelet à Paris, où il est possible de trouver des CD des deux artistes, mais également de GRANRODEO ou Aqours.

Malheureusement, comme l’année dernière, cet événement ne fut pas sold out. Le balcon réservé à la production obligea tous les spectateurs à assumer plus de 2h de set debout, dans la chaleur de la fosse. Celle-ci, à défaut d’être pleine à craquer, fut suffisamment remplie pour que l’on ne se sente pas trop seul quand venait le moment de chanter un bon vieux « MOTTO MOTTO » !

T.M.Revolution

De son vrai nom Takanori NISHIKAWA, ce chanteur a commencé sa carrière en 1990 dans le groupe de Visual Kei Luis-Mary. Cependant, sa popularité explosa quand il commença une carrière solo sous le pseudonyme T.M.Revolution (signifiant Takanori Makes Revolution), carrière qu’il partage depuis 2005 avec son groupe de rock Abingdon Boys School. Il se fit connaître par les fans d’animation en participant à de nombreux génériques de séries à succès, dont les plus mémorables proviennent sans doute de Gundam Seed et ses dérivés à partir de 2002.
Si c’est son premier concert en solo sur le sol français, il avait déjà enflammé la scène de La Loco à Paris en 2009 avec Abingdon Boys School !

La très bonne nouvelle ce soir-là, c’est que Takanori fût accompagné d’un véritable orchestre rock : deux guitares, une basse, une batterie, et un clavier, qu’il partagea ensuite avec le JAM Project. Si en studio, ses chansons sonnent Synthpop, elles prennent beaucoup plus d’ampleur quand elles sont jouées à travers un rock lourd et énergique.
C’est avec l’un de ses titres les plus récents, Inherit the Force, que l’artiste de 47 ans débuta les hostilités. Le constat est sans appel : une voix maîtrisée, puissante, une prestance sur scène tout juste incroyable, et un public chaud comme la braise, le concert allait être à la hauteur de nos attentes ! Totalement conquis à la cause du chanteur, le public ardent comme jamais, et armé de glow sticks, ne se tarit pas une seule fois durant le set. Vient tout d’abord trois de ses immenses classiques issus de l’anime culte Gundam Seed : INVOKE, ignited et Meteor, des chansons qui bercèrent l’adolescence de nombreux fans.

Si après autant d’émotion, le public souhaitait souffler un peu, c’était peine perdue. T.M.Revolution poursuivit avec le très dynamique resonance qui toucha le cœur de chaque personne présente dans la salle. La popularité de cet extraordinaire opening de Soul Eater n’est plus à démontrer.
Entre les chansons, Takanori parla au public de son immense plaisir d’être présent ici à Paris, avec un anglais pas très bien maîtrisé. Le plus drôle, c’est qu’il était plus facilement compréhensible en parlant dans sa langue natale ! Moqueries à part, parler dans une langue différente de la sienne reste un exercice difficile pour les japonais, que peu osent réellement essayer. Un grand bravo à lui pour avoir vraiment voulu nous faire partager son ressenti avec nous ! Après, une autre manière pour lui de nous communiquer son énergie, fut de se déshabiller durant le set en nous montrant son téton pour le plaisir de tous !

Ne lâchant rien, ce fut deux titres issus de Sengoku Basara qui furent interprétés et repris en chœur par les fans. S’en suit ensuite la plus grosse surprise de la soirée : les deux opening de Valvrave the Liberator achevèrent le public, où T.M. fit un featuring avec une bande son de Nana MIZUKI. Si l’anime n’est pas du tout resté dans les mémoires, ces chansons firent sensation à l’époque de leur sortie ! Très attendu, le concert s’acheva sur l’ending de Kenshin le Vagabond, le premier succès de l’artiste au Japon. Une chanson triste, une émotion partagée par la salle, qui aurait bien voulu d’un rappel afin de vivre une ultime fois cette communion entre ce grand chanteur de rock et ses fans.

Très dynamique, et dans sa meilleure forme, T.M.Revolution nous a offert un best of de ses meilleurs titres d’anisong, ainsi qu’une prestation scénique de qualité, qui assurément, ne pouvait que ravir les spectateurs. On aimerait bien qu’il revienne chez nous très bientôt, pour cette fois, chanter des morceaux issus de sa carrière solo et non de l’animation japonaise.

01: Inherit the Force
02: INVOKE
03: ignited
04: Meteor
05: resonance
06: FLAGS
07: SWORD SUMMIT
08: Preserved Roses
09: Kakumei Dualism
10: HEART OF SWORD

JAM Project

On ne présente plus le JAM Project, ce supergroupe né en 2000 pour redorer le blason de l’Anison. On commence à s’habituer à leur présence puisque c’est leur troisième concert en France, un an après leur excellente prestation lors du Japan Music Party 2016.

Le quintette débuta le set avec TOKYO DIVE, issu de leur dernier album du même nom. Aucune surprise pour les fans habitués à les voir sur scène, nos héros sont en très bonne forme et nous le font savoir ! Vient ensuite THE EXCEEDER, l’opening du jeu Super Robot Taisen V qui prend tout son sens en live, avec son épique « Super Robot Dynamite Super Robot tobidase! ». Ce genre de chanson aurait pu passer totalement inaperçu en France, mais c’est sans compter Lantis qui met régulièrement sur sa chaîne Youtube les clips du groupe, pouvant être visionnés légalement par les fans étrangers que nous sommes.
Petit retour dans le passé avec un titre de 2009 : Shugoshin – The guardian, l’opening de Shin Mazinger Shôgeki Z, ainsi que Hagane no Resistance déjà chanté l’année précédente, mais toujours aussi énergique ! Dernière nouveauté ce soir avec The Brave qui clôtura cette première partie de set.

N’oublions pas qu’avant d’être membres du JAM Project, nos cinq chanteurs sont des compositeurs et interprètes de titres d’anison cultes. C’est pourquoi, à tour de rôle, ils ont chacun interprété un titre de leur répertoire à travers une configuration acoustique. Hiroshi KITADANI prit l’initiative avec le bon vieux We Are! de One Piece, repris instantanément par le public connaissant par cœur les paroles. On poursuivit ensuite avec Masami OKUI et sa belle interprétation de l’opening de Utena. Beaucoup moins populaire quant à lui, Masaaki ENDOH nous a fait l’honneur de chanter pour la première fois en France le quatrième opening de Yu-Gi-Oh 5D’s, Believe in Nexus. Les quelques fans de la série, dont votre serviteur, furent extrêmement heureux de pouvoir vivre ce moment ! Vint ensuite le tour de Yoshiki FUKUYAMA qui ne chanta pas le très attendu King Gainer Over!, mais bien son titre le plus épique : Makka na Chikai de Busô Renkin. Espérons que l’hystérie du public et la puissance vocale du rockeur de 54 ans aient donné envie aux moins érudits de s’intéresser à ce générique mémorable ! Hironobu KAGEYAMA ferma sans surprise la marche avec CHA-LA HEAD CHA-LA qu’on ne présente plus.
La configuration acoustique permit surtout à l’auditoire de se faire entendre par les membres du groupe lorsqu’ils chantèrent les paroles avec eux. Un surplus de proximité avec nos idoles qui fait plaisir, surtout quand on sait que les japonais n’ont pas forcément de chance à ce niveau-là puisque le groupe remplis des salles bien plus grandes dans son pays.

Cependant, la grosse déception de la soirée provenait de la fin du concert qui est exactement la même que celle de l’année précédente, voire même de leur premier concert en France en 2008. Certes, ces chansons sont on ne peut plus épiques, et le mythique Skill avec T.M.Revolution en featuring (pour la première fois de sa carrière ?) acheva l’assemblée à travers ses « Motto Motto » à n’en plus finir. Peut-être qu’un peu de neuf n’aurait pas été de trop. Par exemple, pourquoi ne pas jouer l’épique et intense Rocks ou le terrible Hagane no Messiah, provenant tous deux de la franchise Super Robot Taisen ?

En tout cas, les fans de la première heure furent extrêmement heureux d’avoir pu sauver le monde une troisième fois avec leurs idoles, tandis que les petits nouveaux ont pu saisir l’essence de la passion animant les fans d’anison depuis des dizaines d’années !

SE: Spinning Out of Control
01: TOKYO DIVE
02: THE EXCEEDER
03: Shugoshin – The guardian
04: Hagane no Resistance
05: The Brave
06: Special Acoustic Time (Medley)
~We Are!
~Rinbu -revolution-
~Believe in Nexus
~Makka na Chikai
~CHA-LA HEAD CHA-LA
07: HERO
08: VICTORY~GONG
09: THE HERO !! -Ikareru Kobushini Hiwo Tsukero
ENCORE
10: Skill (feat T.M.Revolution)

Rares sont les événements permettant d’exprimer intensément notre PASSION en France. Il suffit de surfer sur le net pour comprendre que les spectateurs furent unanimes : deux excellentes prestations qui enflammèrent le kokoro de chaque fan présent ce soir-là.
La Japan Music Party 2017 mérite donc bien sa note de moeru/10, et c’est avec beaucoup d’impatience que nous attendons l’édition 2018 !

Source des images : Facebook de Japan Music Party.
Merci à Japan Music Party pour nous avoir fait parvenir la setlist du concert.

Facebook Comments

À propos Dareen

Les animes, les mangas, l'anisong, c'est sa passion ! Quand il ne rédige pas pour MangAnime, il s'occupe en travaillant sur son site web : Digiduo, l'Information Digimon Francophone.

Check Also

[Live Report] Japan Music Party 2017

L’événement Lieu : Le Trianon Date : Le 8 décembre 2017. Ouverture des portes le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.