Les recommandations manga de Kazune [Semaine n°1 : du 02 au 08.01.2017]

En ce début de nouvelle année, nous sommes heureux de vous présenter une nouvelle rubrique qui devrait être hebdomadaire ! Chaque semaine, notre chère mascotte Kazune vous recommandera certains titres, globalement des manga, manhua ou manhwa, et vous les décryptera. Il sera même envisageable des recommandations par thème ou tranche d’âge. La rubrique évoluera petit à petit.

Pour débuter cette rubrique, voici 4 titres qui ont particulièrement attiré son attention parmi ses récentes lectures.

banniere-recommandations-kazune

Laissez-vous guider et n’hésitez pas à partager avec nous vos avis sur ces titres si vous avez également eu l’occasion de les lire.

 


Titre
Alchimia alchimia1
Numéro du tome
Tome 1
Editeur France : Pika Edition
Première publication FR : 2016
Auteur Scénario : Samantha BAILLY

Dessin : MIYA

Type
Shôjo
Genre Fantastique, Romance

Synopsis de la série (éditeur) :

Ifénien ou Alchimiste, choisis ton camp !
Saë, une jeune alchimiste, sillonne le royaume d’Alchimia en bateau. Avec ses compagnons de voyage, elle utilise ses dons magiques pour collecter et protéger la mémoire de son peuple. Mais la guerre éclate avec Ifen, le royaume voisin qui voue un culte à la Nature. En pleine tourmente, Saë est sauvée par Idan, jeune soldat ifénien. Accusé de trahison et condamné à mort, il trouve refuge sur le navire de Saë.
Alors que tout oppose les jeunes gens, le destin les pousse l’un vers l’autre…

 

L’avis de Kazune :

Un univers fantastique, une guerre entre des possesseurs de pouvoirs et des êtres qui en sont dénués, ainsi qu’une pointe de romance type « triangle amoureux compliqué ».. Tout ceci ne semble pas annoncer d’originalité et pourtant, le titre regorge de qualités non négligeables !

alchimiascanAlchimia est un titre français scénarisé par Samantha BAILLY, connue notamment pour ses œuvres du genre fantasy. Il est dessiné par MIYA, auteure entre autres du global manga Vis-à-Vis publié chez Pika Edition. Deux connaissances qui ont donné naissance à un titre bien plus attrayant qu’au premier abord. Nous sommes en présence de personnages assez typiques du genre : une jeune femme douce et bienveillante, se trouvant aux côtés d’un garçon protecteur et attentionné; et qui va rencontrer un beau jeune homme ténébreux et envoûtant, lui ayant témoigné un peu de gentillesse. Cependant, dès le début de l’histoire, l’héroïne présente une certaine intelligence et force de caractère, ce qui n’est pas forcément le cas de toutes les héroïnes de ce genre de titre. Les deux jeunes hommes possèdent chacun leurs charmes, tant au niveau du physique avec leurs traits fins et élégants, qu’au niveau du caractère qui semble assez opposé (pour appuyer sur l’aspect conflictuel entre les deux peuples). De quoi plaire à tout type de lectorat féminin et de quoi permettre au lectorat masculin de s’identifier en l’un d’eux. Indépendamment de ce trio déjà fortement intrigant, les personnages secondaires actuellement présentés sont tous aussi intéressants et charismatiques : Rubis, la capitaine de l’Atelier, alliant prestance et élégance, ainsi que Vidanno, le cuisinier joyeux, toujours là pour ajouter une touche d’humour et titiller la jeunesse.

Outre ses personnages, Alchimia nous propose dans ce premier tome une histoire bien amorcée. On s’imprègne d’ores et déjà de l’univers fantastique grâce à des explications judicieusement distillées entre quelques scènes d’action propres et épurées. Les décors ne sont pas abondants, voire même absents parfois. L’accent est bien souvent mis sur les personnages uniquement à l’aide de trames, ce qui pourrait être reproché au titre. Cependant, ce procédé permet aussi de mieux s’imprégner des émotions de ces derniers et de ne pas être perturbé par un décor trop travaillé. Le design des personnages n’est certes pas dans la plus grande finesse, mais reste malgré tout assez travaillé et très agréable à la lecture.

Nous sommes ainsi en présence d’un premier tome très appréciable. Les deux auteures nous entraînent sans aucune difficulté dans leur univers fantasy. On ne peut qu’attendre la suite des aventures à bord de l’Atelier avec impatience.

 


 

Titre
Alice in Borderland

今際の国のアリス

Numéro du tome
Tome 15
Editeur FR : Delcourt/Tonkam
Première publication FR : 16/11/2016
Auteur Haro ASÔ
Type
Shônen
Genre Fantastique, Suspens

Synopsis de la série (éditeur) :

Alice, Karube et Chôta. Trois potes. Trois rêveurs. Trois garçons en décalage avec la société. Lorsqu’un feu d’artifice les projette dans un Japon parallèle, les voici contraints d’affronter des épreuves toutes plus terrifiantes les unes que les autres ! Et il faut agir vite, intelligemment, efficacement pour gagner un instant de répit, rester en vie et percer les mystères de Borderland…

 

L’avis de Kazune :

Ce quinzième tome d’Alice in Borderland nous rapproche de la fin de la série qui en compte dix-huit. Dans ce volume, seuls deux chapitres sont consacrés à la trame principale, accompagnés de trois chapitres spéciaux.

20170110_080840Dans la première partie, de nouvelles informations sur Borderland nous sont révélées dans un reportage filmé par un joueur. C’est l’occasion d’avoir un autre point de vue sur la vie à Borderland et de ressentir de manière différente les émotions des personnages, notamment celles du caméraman. Ce film met à nouveau en lumière la déchéance humaine en cas de crise importante, les changements qui découlent de cette vie à hauts risques à Borderland. Il permet également à notre héros principal de refaire une brève apparition après une très longue absence, pour nous rappeler qu’il n’a pas disparu et que son retour ne devrait plus tarder. L’auteur nous dévoile les informations au compte-gouttes et maintient le mystère jusqu’au bout, puisqu’un revirement de situation vient rapidement mettre un terme aux révélations.

La seconde partie du tome est consacrée à l’un des personnages forts de l’épisode de la plage, que nous n’avions pas revu depuis qu’il avait fait chemin à part : Chishiya. Ce jeune homme extrêmement intelligent défait une des têtes de Borderland et se retrouve face à un de ses anciens camarades de la plage, Kuzuryû, qui était en réalité un Roi et semblait les manipuler. Mais quel était son but ? Voilà la problématique majeure de cette partie et ce que va chercher à découvrir Chishiya, annonçant des révélations à venir sur le peuple de Borderland. Nos deux têtes pensantes s’affrontent alors en tête à tête dans un jeu intellectuel d’une intensité incroyable, après avoir vaincu leurs adversaires. La tension est à son paroxysme et le lecteur ressent à la fois frisson et excitation. Le volume s’achève alors sur l’annonce de ce combat psychologique entre les deux personnages.

Un quinzième tome d’Alice in Borderland qui nous propose son lot d’angoisses, de manipulations et de réflexions afin de nous dévoiler quelques informations importantes sur les secrets de la série. Cependant, les mystères restent encore nombreux. Les épisodes spéciaux permettent à l’auteur de remettre en avant des personnages importants du scénario que nous pensions disparus, probablement dans l’objectif de les faire réintégrer rapidement la trame principale. Ces chapitres ont également pour but de nous éclairer un peu plus sur les secrets du scénario.

 


 

Titre
Somali et l’esprit de la forêt

ソマリと森の神様

Numéro du tome
Tome 1
Editeur FR : Komikku
Première publication FR : 10/11/2016
Auteur Yako GUREISHI
Type
Seinen
Genre Aventure, Fantastique

Synopsis de la série (éditeur) :

Le monde n’appartient plus aux humains qui sont en voie d’extinction mais aux non-humains qui les dévorent ou en font leurs animaux de compagnie. Golem est l’esprit de la forêt et il a pour mission de la garder et de la protéger. Il ressemble à un robot et il ne ressent ni la douleur, ni les émotions. Un jour, il va faire la connaissance de Somali, une jeune humaine, et contre toute attente il va se prendre d’affection pour elle. Il va alors décider de l’aider à trouver les autres humains et ensemble ils vont commencer un long voyage plein d’aventures et de rencontres extraordinaires Mais les jours de Golem sont comptés car il n’a qu’un an et 112 jours à vivre. Parviendra-t-il à confier celle qui l’appelle « Papa » à ses semblables avant de disparaître ?

 

L’avis de Kazune :

Dans un monde où les humains n’ont plus leur place, où ils sont traqués et contraints à vivre cachés des non-humains, un golem recueille une jeune fille perdue qui l’adopte instantanément en tant que figure paternelle. Le golem, créature à la longévité impressionnante et sortant rarement de la forêt dont il en est le gardien, entreprend alors un périple avec cette dernière dans ce vaste monde peuple de dangers.

Somali et l’esprit de la forêt nous transporte dans un univers féerique, extrêmement riche. Nous découvrons une palette rafraîchissante de créatures fantastiques, connues ou imaginées pour cette histoire. Ces êtres oniriques couplés aux somptueux décors rassasient notre goût de l’évasion, tout en titillant notre curiosité puisqu’on a hâte de découvrir les prochaines créatures et qu’on tente d’ores et déjà de les imaginer.

somaliscanEn outre, ce qui reste le plus frappant dans ce premier tome, c’est la relation qu’entretiennent les deux personnages principaux : très complices, il semblent apprendre l’un de l’autre malgré leurs différences d’âge et d’espèce, ce qui invite à croire en la viabilité d’une coexistence entre deux êtres ayant bon nombre de divergences. La jeune Somali découvre ce qui l’entoure aux côtés du golem, puisqu’il possède à la fois les connaissances sur ce vaste monde et la sagesse adéquate . Quant à lui, pourtant censé être impassible et ne ressentir aucune émotion, il développe des réactions, des sentiments qui lui sont inconnus au contact de la petite. Cette relation très forte qui les unit accroît l’attachement et la sympathie que nous ressentons à leur égard en ayant conscience de leur passé baigné dans la solitude. Un profond respect et une vive émotion nous envahit dès que nous apprenons le but du golem : un objectif très noble qui renforce notre attirance pour cet étrange personnage.

Concernant les dessins, ils sont fins, précis et foisonnent de détails afin de nous éblouir et de nous immerger plus encore dans l’atmosphère fantasy de l’œuvre. De plus, les émotions des personnages sont très clairement retranscrites grâce au trait de l’auteure.

Komikku, après avoir déjà édité deux titres fantasy d’exception dans son catalogue, à savoir The Ancient Magus Bride et Minuscule, nous propose ici un titre qui trouve aisément sa place aux côtés de ceux-ci. Véritable coup de cœur, ce premier tome nous fait voyager, sans nous perdre dans de longues explications puisqu’il nous immerge d’emblée dans son univers fantastique et nous affecte fortement grâce à des personnages attachants. Somali et l’esprit de la forêt, bien qu’il convienne à toutes les tranches d’âge, reste, à l’image de Minuscule, plus accessible à un jeune public que The Ancient Magus Bride, qui propose un scénario plus complexe, plus mature. A noter que Kore YAMAZAKI, auteure de ce dernier titre, a fortement recommandé Somali et l’esprit de la forêt.

 


 

Titre
Bloody Monday

ブラッディ・マンデイ

Nombre de tomes
FR : 23 (Terminé sur 3 saisons)

JP : 23 (Terminé sur 3 saisons)

Editeur FR : Pika Edition
Première publication FR : 01/09/2010
Auteur Scénario : Ryô RYÛMON

Dessin : Kôji MEGUMI

Type
Shônen
Genre Suspens, Aventure

Synopsis de la série (éditeur) :

En apparence, Fujimaru Takagi est un élève comme les autres mais, en réalité, c’est un hacker de génie. Connu sous le pseudonyme de Falcon, Fujimaru travaille en étroite collaboration avec la « THIRD-I », une agence gouvernementale secrète qui œuvre dans l’ombre pour préserver la sécurité publique. Les capacités hors du commun de Fujimaru sont mises à contribution le jour où l’agence découvre une carte mémoire contenant de troublantes informations. Il semblerait qu’un virus meurtrier élaboré en Russie sera bientôt utilisé par des terroristes. Il s’agit d’une crise sans précédent : la survie de populations entières est en jeu !

 

L’avis de Kazune :

Fujimaru est un lycéen normal, du moins en apparence puisqu’il est également « Falcon », un hacker de génie qui s’échine à combattre le terrorisme aux côtés du Third-I, une agence secrète gouvernementale. Cependant, l’offensive face à l’organisation criminelle qui semble sévir actuellement n’est pas si simple : de nombreux adversaires sont disséminés partout, même au sein des forces de police… Ils sont bien préparés et sont dirigés par des personnages extrêmement doués et manipulateurs.

bloodymondayscanBloody Monday est une série en 3 saisons, totalisant 23 tomes, pour une tension permanente et des rebondissements fracassants. Bien que chaque saison semble présenter une histoire indépendante, il y a bel et bien un fil rouge entre les trois. Manipulation et trahison sont les maîtres-mots qui régissent cette série. Bien que le suspens soit omniprésent dans les deux premières saisons via une tension permanente et un mystère plus marqué notamment quant à l’identité des terroristes, la 3e saison conclut la série proprement. Les points forts du scénario, autres que son suspens intense,  sont l’ingéniosité dont font preuve les personnages pour résoudre les divers problèmes qui se posent à eux (qu’ils s’agissent des « bons » ou des « méchants »). On assiste à un déluge de réflexions parfaitement menées, qui malgré parfois quelques termes techniques propres au hacking, ne sème pas le lecteur et le prend instantanément aux tripes.

Les personnages sont tous bien développés et leur évolution est fulgurante au fil des tomes. Chacun possède un charisme incroyable. Même ceux qui paraissent effacés, s’affirment au fil des tomes. Les auteurs ont également conféré à chacun d’entre eux une part de mystère qui maintient le lecteur dans le flou, voire dans le doute permanent. Mais face à cette suspicion constante, une véritable relation de confiance est développée entre des protagonistes, leur conférant une véritable force et les rendant plus intéressants encore. C’est un aspect classique des shônen, mais il est ici très bien exploité.

Du côté du dessin, Bloody Monday est un véritable bijou : des décors travaillés, des personnages aux traits propres et soignés, ainsi qu’une découpe des cases maîtrisée, pour une immersion encore plus marquée. Notons également une évolution graphique du trait de l’auteur au fil des saisons, qui l’a notamment parfaitement adapté à l’évolution de ses personnages.

Pour conclure, Bloody Monday est un véritable coup de cœur dégusté depuis son lancement. Il restera à coup sûr comme l’un des titres à dévorer sans modération, qui, bien que les mystères nous seront déjà connus, parviendra toujours à nous surprendre tant la tension est maîtrisée par les auteurs.

 

 

Facebook Comments

À propos Neginator

Administrateur et Président de MangAnime - Association.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *