vendredi 10 juillet 2020

Focus sur les nouvelles séries de la semaine : 4 au 10 janvier 2016

Alors que les nouvelles séries pleuvent tout au long de l’année, nous vous proposerons chaque semaine un petit récapitulatif de ces dernières afin que vous puissiez vous y retrouver !

Commençons avec cette première semaine de l’année 2016, marquée par le retour d’auteurs connus des lecteurs français.

 

 

Après avoir publié le manga Black Bird de Kanoko SAKURAKÔJI, bien accueilli par le public français, Pika débutera dès mercredi 6 janvier la publication de la nouvelle et dernière série en date de l’auteur : Last Note. Série courte en 3 tomes, elle vous entraînera dans une romance sur fond de fantastique, deux thèmes ayant fait le succès de Black Bird !

Pour découvrir un extrait, cliquez sur la couverture suivante :

Last_Notes_01_JKT2.indd

 

Résumé de la série :

Le doux parfum du bonheur …
L’encens des âmes est un produit bien particulier vendu dans une petite boutique de quartier. La légende raconte que lorsqu’on le brûle, l’âme du défunt que l’on souhaitait revoir apparaît dans les fumées… et on peut même lui parler! La boutique est tenue par Haru et Aki, deux jeunes hommes aux charmes troublants, aussi mystérieux que l’encens qu’ils vendent. Un jour, Emiru, la petite fi lle de leur fournisseur du bois de santal permettant la fabrication du produit si particulier, fait irruption dans la boutique, et bouleverse leur vie à tous les trois…

 

 

Du côté de Casterman, nous allons pouvoir découvrir un nouveau titre de Hiroaki SAMURA, auteur de l’excellent L’habitant de l’infini. Il s’agira cette fois-ci d’un one-shot nommé Snegurotchka – L’héritage des Romanov. Retrouvez ainsi dès le 6 janvier le magnifique style graphique de l’auteur dans un thriller politique se déroulant dans l’URSS à la fin des années 30.

 

snegurochka

 

Résumé de l’ouvrage :

En URSS, à la fin des années 1930. Belka, une jeune fille handicapée, et Shchenok son domestique, s’installent dans une datcha gérée par le parti communiste. Ils sont en quête d’un mystérieux objet. Un jour, ils sont arrêtés et envoyés dans un camp de travail. Mais Shchenok, hémophile, s’épuise. Belka découvre qu’elle peut le soigner grâce à un don qu’elle aurait hérité de son père, Raspoutine.

 

 

Après avoir publié Wet Moon, Casterman va à nouveau publier une œuvre d’Atsushi KANEKO : Deathco. Ce titre vous plongera dans un univers où les tueurs à gage sont abondants et soumis à certaines règles. Mais l’un d’entre-eux, Deathko, une jeune fille au style gothique, n’a que faire de ces règles et nous entraine sur une route macabre qui vous impressionnera assurément notamment grâce au style graphique de l’auteur qui colle parfaitement à l’atmosphère. Les deux premiers tomes sortiront simultanément le 6 janvier.

 

 

Résumé de la série :

Dans un société où n’importe qui peut s’improviser tueur à gages, Deathko fait régner la terreur. Ado gothique et mélancolique, Deathko hait le monde entier et le lui fait payer. Lorsque la mystérieuse « Guilde » met la tête d’un malheureux à prix, Deathko quitte la cave du château où elle fabrique amoureusement ses instruments de mort.
La nuit venue, Deathko sort chasser.

 

 

Retour fracassant également chez Glénat avec Sui ISHIDA, auteur de Tokyo Ghoul, dont nous allons pouvoir découvrir la suite, Tokyo Ghoul : Re, seulement deux mois après la fin de la première série ! Après l’énorme succès de la première saison, l’auteur se penche cette fois-ci sur le point de vue des policiers chasseurs de ghoules afin de renverser la donne et bouleverser votre vision des personnages ! Sortie du premier volume dès le 6 janvier.

Pour découvrir un extrait, cliquez sur la couverture suivante :

tokyoghoulre1

 

Résumé de la série :

Elles se fondent dans la foule pour mieux se nourrir de chair humaine.
Elles ressemblent aux hommes, mais leur existence est bien différente…
Elles sont appelées “goules”.
Le CCG, une organisation gouvernementale chargée d’étudier et de combattre les goules, met sur pied un nouveau groupe pour répondre aux exigences de sa mission. Cette unité est exclusivement composée de sujets expérimentaux…
Leur nom, les “Quinckes”.
Ce groupe atypique a pour mentor un jeune inspecteur de première classe, Haise Sasaki. Ensemble, ils seront vite happés par l’immense métropole de Tokyo, dont les méandres cachent parfois des visages familiers…

 

 

Après cette vague de retour, un peu de sang neuf ne fait pas de mal non plus ! Et c’est tout d’abord Glénat qui nous apporte une nouvelle fraîcheur avec le titre Les enfants de la baleine d’Abi UMEDA. Ce titre mêlant aventure et science-fiction sur fond écologique n’est pas sans rappeler les thèmes abordés par Nausicaä de Hayao MIYAZAKI. Le gros point fort de ce manga est sans nul doute son graphisme, fin et très détaillé et très précis, qui vous immergera pleinement dans son univers. Découvrez le premier tome de ce seinen écologique dès le 6 janvier !

Pour découvrir un extrait, cliquez sur la couverture suivante :

enfantsdelabaleine

 

Résumé de la série :

Dans un monde où tout n’est plus que sable, un gigantesque vaisseau vogue à la surface d’un océan de dunes. Il abrite des hommes et des femmes capables pour beaucoup de manipuler le saimia, un pouvoir surnaturel qu’ils tirent de leurs émotions. Ce don les condamne cependant à une mort précoce.
À bord de la “Baleine de glaise”, ils vivent leur courte vie coupés du reste du monde.
Jusqu’au jour où, sur un vaisseau à la dérive, le jeune Chakuro fait une étrange rencontre…

 

 

Petite apparition également du côté de l’éditeur Mosquito avec un conte initiatique chinois nommé Le souffle du vent dans les pins. Signé Dao ZAO, ce titre vous émerveillera notamment par son dessin mêlant avec brio la peinture traditionnelle chinoise et des techniques plus modernes. Sortie le 8 janvier.

 

souffleduvent

 

Résumé de l’ouvrage :

Un conte initiatique chinois
Tomber les masques, apprendre à affronter l’inconnu, surmonter ses angoisses et ses démons, devenir soi-même… Voilà le rude chemin de Yaya.
C’est celui de l’apprentissage de la vie Premier livre européen d’une jeune et très talentueuse graphiste chinoise qui a su allier la tradition picturale chinoise et la modernité de la bande dessinée.

 

 

Enfin, nous terminerons avec la sortie de la nouvelle édition de Tsubaki Love, l’un des derniers succès de Kanan MINAMI édité en France par Panini. Cette édition double se conclura donc en 8 tomes et le premier paraîtra le 6 janvier.

 

tsubakilove

 

Résumé de la série :

Une sulfureuse relation amour/haine à ne pas mettre entre toutes les mains !! Le jour de la rentrée, Tsubaki Hibino se retrouve dans la même classe que Kyota Tsubaki. Mais partager le même nom ne les rapproche pas pour autant, bien au contraire. Et les choses ne s’arrangent pas quand le jeune homme décide d’humilier Tsubaki devant toute la classe. Pour se venger, elle lui coupe les cheveux, sous les regards interdits de ses camarades. Kyota, furieux, lui demande de le dédommager du préjudice subit “en nature”. Tsubaki, naïve, pense qu’il lui demande une nouvelle coupe de cheveux. Mais ce n’est pas du tout ce qu’il a en tête…

 

 

À propos Neginator

Administrateur et Community Manager de MangAnime

Check Also

Glénat Manga nous fait voyager à l’époque de la Conquête de l’Ouest avec L’Oxalis et l’or

Œuvre du jeune auteur Eiichi Kitano, L’Oxalis et l’or débutera dès le 16 septembre 2020 …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.