Review : MOBILE SUIT GUNDAM : IRON-BLOODED ORPHANS Episodes 1 & 2

Le studio Sunrise revient avec un nouvel anime MOBILE SUIT GUNDAM : IRON-BLOODED ORPHANS, quatorzième série de la franchise Gundam, disponible dès maintenant sur les plateformes Wakanim, Crunchyroll et Daisuki.

Écrite par Yoshiyuki Tomino et Hajime Yatate, la série est réalisée par Tatsuyuki Nagai (To aru Kagaku no RailgunAnoHanaMy-HiME), et scénarisée par Mari Okada (GosickBlack ButlerBlack Rock Shooter TV). On retrouve ensuite Yu Itou, qui a réalisé les chara-design originaux et Michinori Chiba au poste de chara-designer. Masaru Yokoyama s’occupe quant à lui de la musique.

 

Synopsis :

Post Disaster 323, 300 ans après un grand conflit entre la Terre et la colonie de Mars connu sous le nom de « la Guerre des Calamités », la relation entre les deux planètes n’est toujours pas au beau fixe. Kudelia Aina Bernstein, une représentante de la ville martienne Chryse se met en route vers la Terre afin de parler de la volonté d’indépendance de la planète rouge. Elle est escortée durant son voyage par le CSG (Chryse Guard Security), une compagnie privée dans laquelle travaillent Mikazuki Augus et Orga Itsuka. Profitant d’une attaque de Gjallahorn, le despotique mouvement de maintien de la paix Terrien, Orga saisi l’opportunité de se libérer de leurs oppresseurs en déclenchant un coup d’Etat. Mikazuki et Orga se voient donc propulsés dans un nouveau conflit durant lequel ils combattront avec le Gundam Barbatos, Mobile Suit datant de la Guerre alimenté par un réacteur nucléaire.

Source : Wakanim

Mes impressions :

Tout d’abord, je tiens à préciser que je n’ai pas vu d’autres Gundam avant celui-ci. J’avais juste commencé Gundam Reconguista in G que j’avais abandonné au bout de quelques épisodes. Ceci étant dit, l’univers des Mechas ne m’est pas non plus inconnu. (fin de l’aparté)

Pour être franc, je ne savais pas trop à quoi m’attendre venant de cette nouvelle série de la licence. Quelle allait être l’ambiance, les thèmes abordés, ou les personnages traités, je ne me serais pas avancé dessus. Et j’ai été assez surpris, dans le bon sens du terme, par ces deux premiers épisodes !

get

La série débute avec un flashback sur les deux personnages principaux, Mikazuki Augus et Itsuka Orga. Et instantanément , on est plongé dans l’ambiance. Cet anime sera assurément sombre, violent. On découvre ensuite les différents personnages qui constitueront l’histoire, les différents clans, et on commence à avoir un aperçu de la situation politique et territoriale de l’univers. J’ai trouvé que cette exposition manquait de détails, et allait bien trop rapidement, ce qui peut perdre le spectateur. L’univers est assez complexe, malgré une situation géopolitique « classique ». Par contre, j’apprécie les différents chara-design : ils sont très variés et possèdent tous une identité qui leur est propre.

bim

Suite à cette introduction et la venue d’un des personnages féminins principaux, Kudelia Aina Bernstein, figure d’indépendance d’une des colonies de Mars, les premiers combats arrivent. On découvre alors les différents robots qui seront utilisés dans la série, et on peut également constater que toute l’animation est en 2D, ce qui confère beaucoup de charme aux affrontements, très dynamiques et vivants. On poursuit aussi la découverte des thèmes abordés, qui sont, comme l’univers, très sérieux et graves. Enfants soldats, conflits d’indépendance, meurtres, violence constante, toutes ces thématiques commencent à construire une histoire qui reste certes assez classique, mais qui pique tout de même la curiosité. On pourra aussi noter une très bonne utilisation des soundtracks lors des affrontements, mais ces dernières ont tendance à se faire discrètes le reste du temps.

dsfdsq

Après une nuit de combats, une victoire in-extremis des protagonistes principaux et de nombreux sacrifices, on découvre le fonctionnement des Mechas et notamment du Barbatos, qui est la Mobile Suit emblématique de cette série. L’utilisation de ce dernier nécessite une contrepartie encore mystérieuse mais qui semble assez rude. Les personnages des différents camps sont également abordés et approfondis. On commence à cerner leurs objectifs, leurs facettes cachées. La personnalité de Kudelia est tout aussi développée, et elle commence à prendre conscience de la réalité qui l’entoure.

gundam

Je conclurai cette review en disant que je suis agréablement surpris par cet anime. J’aime les univers sombres et celui-ci me plait beaucoup. La grande diversité des personnages est fortement attrayante et ils ont tous droit à un axe scénaristique développé. L’ambiance graphique reste en soi passable, c’est agréable mais rien d’extraordinaire. Cependant, l’absence de 3D est fortement appréciable ! J’ai hâte de voir comment la série va se profiler dans l’avenir et si toutes les mystères seront abordés et résolus.

Une nouvelle review terminée, la prochaine arrive bientôt !

Facebook Comments

À propos Valodryon

Check Also

Nouveau visuel pour le film Les enfants de la mer

Le site officiel du film Les enfants de la mer du Studio 4°C vient de …

1 commentaire

  1. Pingback: Review : MOBILE SUIT GUNDAM : IRON-BLOODED ORPHANS Episodes 1 & 2 | Brendan Lemarchand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.