Critique : Inu & Neko Tome 1

Auteurs : KUZUSHIRO

Genre :  Romance / Yuri

Editeur : OTOTO

Critique de tome : Tome 1

Rédacteur : Neginator

Note :  16.5 / 20

Fiche de la série :   A venir…
 

 

« Yachiyo Inugami adore les chats, malgré son nom de famille. Suzu Nekoyama adore les chiens, malgré son nom de famille. » Voilà le slogan de départ de ce manga en 4 cases pour le moins atypique.

Le destin semble avoir provoqué la rencontre entre nos deux héroïnes Yachiyo et Suzu. Une relation ambiguë semble alors s’établir petit à petit entre les deux : Yachiyo a tendance à vouloir se rapprocher très rapidement de Suzu tandis que cette dernière est plutôt du genre prudente. Aki, l’une de leur camarade et ami de longue date de Yachiyo s’interpose régulièrement afin de refroidir leurs ardeurs. Interviennent ensuite deux nouveaux personnages qui vont perturber le quotidien de nos héroïnes (dans le bon sens ?) : Mikine, une jeune fille très complexée par sa petite taille mais aussi très perverse et Yukiji une jeune fille naïve et très proche de Mikine.

 

NUGAMI SAN TO NEKOYAMA SAN © KUZUSHIRO 2013 by ICHIJINSHA Inc.

 

 

Inu & Neko est un manga en 4 cases proposant des petits gags amusant dans la grande majorité. L’auteur joue avec le nom de nos héroïnes et créé parfois une ambiguïté sur l’humanité ou non de celles-ci. Les caractères opposés de nos personnages donnent également lieu à de nombreux gags rendus encore plus drôle grâce aux actes d’Aki, qui ne manque pas de calmer le jeu et de briser les espoirs de Yachiyo dans la majeure partie des cas. Les deux autres personnages Mikine et Yukiji qui arrivent bien plus tard dans le tome provoquent à nouveau des scènes très amusantes tout en jouant de leur relation et en titillant nos deux héroïnes qui se rapprochent alors un peu plus.

En lisant Inu & Neko, il faut bien se dire qu’il s’agit d’un Yuri, c’est le sujet majeur de la série et beaucoup de gags tournent autour de la relation entre les jeunes filles. Les personnes n’appréciant pas vraiment ce genre habituellement devraient cependant trouver leur compte car on est vraiment immergé dans l’univers et l’humour est tellement présent qu’on en oublierait le reste.

 

Dans tout ça, il y a tout de même quelques gags qui sont incompréhensibles, même après plusieurs lectures afin d’essayer d’en comprendre le sens et d’y trouver l’humour. Cependant, ça reste assez rare. On espère aussi que la série ne va pas devenir redondante dans ses gags voire insipide au fil des tomes car c’est un des risques majeurs de ce genre de manga exclusivement humoristique, surtout sur un sujet qui reste assez restreint.

 

NUGAMI SAN TO NEKOYAMA SAN © KUZUSHIRO 2013 by ICHIJINSHA Inc.

 

Le dessin est fin et léger. Il colle parfaitement à l’univers du manga et de ces personnages féminin dans la fleur de l’âge. L’auteur parvient à donner des expressions très réalistes à ses héroïnes, proposant parfois des rires sans la moindre bulle.

 

Pour conclure, ce premier tome d’Inu & Neko est très appréciable, se lit très rapidement et nous provoque quelques crises de fou-rires en jouant avec ses personnages aux caractères si différents mais pourtant complémentaires, le tout en avec une histoire sur fond de romance

 

 

 

Facebook Comments

À propos Bastien-kun

Check Also

6 manga aux allures de contes à ne pas manquer !

Afin de mieux vous parler de titres que nous considérons comme des lectures constructives ou …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.