Critique : Magi: The Labyrinth of Magic Tome 14

 
Auteur : Shinobu OHTAKA

Genre :  Fantastique / Action / Comédie / Aventure

Editeur : KUROKAWA

Critique de tome : Tome 14

Rédacteur : Neginator

Note :  4 / 5

Fiche de la série : Magi: The Labyrinth of Magic

 

A la fin du volume précédent qui devait faire office de transition, nos héros se retrouvaient dans une fâcheuse posture. Dans celui-ci, Aladin réussit à se libérer du charme de Madra, Ali-Baba et Morgiane également. Par contre, ce n’est pas le cas d’Hakuryû.

 

Magi: The Labyrinth of Magic, Tome 14, Kurokawa

 

L’emprise qu’a Madra sur ce dernier va entraîner un combat où il va révéler toute sa puissance jusqu’à épuisement de ses ressources, contre Ali-Baba dont les capacités sont encore très limitées. On va découvrir le Revêtmage de Hakuryû, mais aussi et surtout, le passé du jeune homme et ce qui le pousse à vouloir détruire l’Empire Kô actuel et ce qui lui fait haïr sa mère. La romance sera également de mise puisqu’Hakuryû fait une véritable déclaration à Morgiane.
L’heure des séparations finit par arriver et chacun emprunte son propre chemin. Sur la route de Magnostadt, Aladin fait la rencontre d’un prince de Kô : Kôha Ren, un jeune homme aux tendances psychopathes. Une fois à l’Académie de magie, Aladin va se retrouver dans la classe des cancres où il va faire les frais d’une instructrice fort aguicheuse, ayant un passé de militaire. C’est alors que débute les études d’Aladin à Magnostadt.

 

Magi: The Labyrinth of Magic, Tome 14, Kurokawa

 

Ce quatorzième tome fait évoluer l’histoire rapidement vers le nouvel arc, sans oublier ce qui fait de Magi – The Labyrinth of Magic une série vraiment appréciable : de l’humour, de l’action et de l’émotion (avec désormais un peu de romance), le tout agrémenté d’un dessin toujours aussi beau et fin dans les scènes d’action.
On a hâte de posséder le prochain tome afin d’en apprendre plus sur Magnostadt qui semble cacher un lourd secret.

 

Neginator, chroniqueur sur MS également.

Facebook Comments

À propos Bastien-kun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *