Critique : :REverSAL Tome 1

Auteur : Kemuri KARAKARA

Genre : Science-fiction / Horreur / Action

Editeur : Doki-Doki

Critique de tome : Tome 1

Rédacteur : Neginator

Note :  2,5 / 5

Fiche de la série :Reversal

 

Ayame est un jeune maiko du quartier de Gion à Kyoto et est fan de super-héros. Un beau jour, elle se heurte à un jeune homme qui laisse tombé derrière lui un genre de console pour le moins mystérieuse.

Elle y entre alors son nom et se retrouve entraînée par une vieille comptine dans un monde étrange, un Kyoto inversé où la seul règle est de tuer ou être tué par une horde de zombies !

Dans ce monde, les êtres que nos personnages connaissent dans le véritable Kyoto et qui ne sont pas enregistrés dans la console se trouve être des zombies et cherche donc à dévorer tout ce qui bouge. Pour en sortir, il faut trouver la porte qui mène au «vrai» Kyoto sans se faire tuer et en ayant aussi accomplit une mission.

Malheureusement, Ayame ne l’entend pas de cette oreille et souhaite protéger ces êtres morbides de la mort qui les attend face aux joueurs bien décidés à les exterminer.

 

:REverSAL, Tome 1, pages 38-39, Doki Doki

Ce premier tome de :REverSAL, série terminée en 2 tomes, est graphiquement très abouti. L’auteur maîtrise parfaitement les décors et propose des scènes d’action claires. Il possède un style vraiment agréable avec des personnages détaillés et des armes originales.

 

:REverSAL, Tome 1, pages 50-51, Doki Doki

Au niveau du scénario, l’histoire possède une réelle originalité comparé aux autres œuvres du genre provenant de son héroïne au caractère de justicière qui souhaite protéger les zombies. Au vue de cette magnifique couverture montrant Ayame avec une arme, on s’attendait tout de même à la voir un peu plus en action, mais dans ce premier tome, ce n’est malheureusement pas le cas. Ce premier opus va très vite, laissant quelques petites incohérences passer. On le referme avec de nombreuses questions en tête : Pourquoi ce jeu a t-il été créé et par qui ? Pourquoi les zombies attaquent un première fois Ayame, puis par la suite, ne semblent t-ils plus la poursuivre ? Obtiendra t-on des réponses à ces questions en si peu de tomes ? Voilà peut-être la crainte que l’on peut avoir. Mais ne pas faire de conclusion trop hâtivement, nous verrons ça au second et dernier tome.

 

:REverSAL, Tome 1, page 76, Doki Doki

Pour conclure, :REverSAL possède de réelles qualités graphiques et une histoire dans un fond de déjà-vu, mais qui pourra tout de même plaire aux fans du genre puisque action, humour et horreur sont au rendez-vous.

 

 

 

Facebook Comments

À propos Bastien-kun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *