Critique : Alive Last Evolution Tome 12

 
Auteur : Toka ADACHI  /  Tadashi KAWASHIMA

Genre : Fantastique / Action / Horreur

Editeur : PIKA

Critique de tome : Tome 12

Rédacteur : Neginator

Note :  4 / 5

Fiche de la série :  Alive Last Evolution

 

Alors que Jun et Yûta continuent de faire diversion, Taisuke, Nami et Ray tentent de trouver le coeur dans la base militaire américaine. Taisuke ressent les ondes de Hirose et part dans sa direction, suivit par Nami et Ray. Mais ils tombent dans un piège. N°4, un soldat de l’armée américaine se met à leur tirer dessus avec des balles en caoutchouc car le scientifique les veut vivants pour les étudier. Malgré leurs pouvoirs, ils sont impuissants face à N°4 qui possède une vue et des réflexes exceptionnels sans pour autant être une porteuse de pouvoir. Après une lutte acharnée, ils sont faits prisonniers. Taisuke sentant que le coeur s’éloigne, se libère grâce à son pouvoir et parvient à rattraper le camion transportant le coeur. Ce dernier entre en résonance avec Taisuke et se met alors à tuer et détruire ce qui l’entoure. Notre héros souhaite en finir un fois pour toutes avec le coeur mais il est arrêté dans son élan par Aoi et ils prennent alors la fuite.
Le coeur est finalement embarqué sur une navire en direction des Etats-Unis, mais un porteur de pouvoir à la solde de Katsumata s’y est infiltré. De leur côté, « Maman » ne pouvant pas agir librement avec ses enfants en bas âge, propose une séparation provisoire. Taisuke et ses amis en profitent donc pour rentrer chez eux et après quelques jours, ce dernier va obtenir des nouvelles de Megumi et d’une certaine Mitama, surnommée « cette personne« .

 

Ce tome de Alive Last Evolution est divisé en deux parties. Tout d’abord, nous avons un passage consacré à l’action, à l’affrontement entre l’armée américaine et les porteurs de pouvoir avec des combats impressionnants et agrémentés d’un dessin clair et détaillé. Ensuite, vient une partie plus calme, dotée de pointes d’humour très appréciables après un combat intense. Le scientifique complétement déjanté permet à cette partie de la série d’avoir un peu de légèreté dans les moments forts où la tension est à son paroxysme.
Dans ce tome, nous avons également quelques flash-back nous permettant d’en apprendre un peu plus sur certains personnages.

 

Pour conclure, la série retrouve sa qualité passée après deux tomes de transition. On referme ce tome sur la vision d’un personnage clé de la dernière partie de la série.

 

Facebook Comments

À propos Bastien-kun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *