Critique : Alive Last Evolution Tome 10

 
Auteur : Toka ADACHI  /  Tadashi KAWASHIMA

Genre : Fantastique / Action / Horreur

Editeur : PIKA

Critique de tome : Tome 10

Rédacteur : Neginator

Note :  3,5 / 5

Fiche de la série :  Alive Last Evolution

 

Après un affrontement explosif, Hirose et Taisuke sont portés disparus.
Deux ans ont passé, les quelques survivants de ce combat semblent essayer de retrouver une vie normale : Yûta va à l’école et a vu sa côte de popularité augmenter considérablement, surtout auprès de la gente féminine ; Nami a également repris ses études.

 

Alors qu’ils se donnent rendez-vous chez Yôko (la sœur de Taisuke) pour célébrer l’anniversaire de celui-ci malgré sa disparition et que le bonheur semblait être de la partie, le chagrin refait surface. De retour chez eux, Nami et Yûta s’aperçoivent qu’ils sont surveillés par d’étranges individus également porteurs de pouvoir.
De son côté, Amamiya, la journaliste ayant assisté à l’affrontement entre les porteurs de pouvoir à Hokkaidô, semble avoir perdu sa vitalité et alors qu’elle se décide enfin à effacer tout ce qui concerne l’affaire, elle retrouve du poil de la bête en repensant aux vies sacrifiées lors de cette catastrophe et décide de reprendre les investigations. Mais c’est d’autant plus risqué que désormais, l’armée américaine est impliquée et détient un « rocher » vivant retrouvé sur les lieux du drame.
Enfin, nous retrouvons Yura qui se lance dans un quête pour retrouver le Cœur d’Acro.

 

Ce tome de Alive Last Evolution est là comme transition pour annoncer une nouvelle bataille qui s’annonce de plus grande envergure que la précédente puisque l’armée américaine s’en mêle. De nouveaux porteurs de pouvoir font leur apparition et on se pose des questions quant à leurs origines et la raison qui les pousse à en avoir après Nami et Yûta.

Au niveau du dessin, l’auteur soigne toujours autant ses planches, ne rendant la lecture que plus agréable.

On referme alors ce tome avec l’irrésistible envie de lire le prochain afin de connaître la suite de cette œuvre de qualité.

 

 

Facebook Comments

À propos Bastien-kun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *