Critique Série : Shinobi Life

 
Auteur : Shoko KONAMI

Genre : Aventure / Romance

Editeur : KAZE

Critique de la série complète

Rédacteur : MegWorld

Note :  5 / 5  

Fiche de la série :  Shinobi Life

 

Le résumé de cette série m’a tout de suite donné envie de la découvrir. Un ninja, une romance, des voyages dans le temps… tout ce que j’aime ! J’ai donc acheté les treize tomes de cette saga et dès le premier, le charme a opéré et j’ai dévoré la saga en deux jours seulement.

 

Au début, on peut s’attendre à une romance lambda. Les deux premiers tomes sont d’ailleurs centrés sur la relation entre Beni et Kagetora et sont bourrés d’humour. En effet, lorsque notre ninja arrive dans le présent, il est complètement perdu et ne comprend pas ce monde étrange qu’il prend pour une illusion. Il est persuadé que la lycéenne Beni est sa princesse et qu’elle a perdu la mémoire. Nous avons donc bon nombre d’incompréhensions jusqu’à ce que Beni réalise qu’il vient bien du passé et au lieu de lui avouer la vérité, se fait passer pour la princesse. Honnêtement, j’ai cru que l’histoire allait tourner sur cette imposture mais ce n’est pas le cas. Effectivement, Kagetora apprend rapidement qu’elle lui a menti mais décide cependant de rester auprès d’elle.

J’ai souvent pensé, au cours de ma lecture, que Shinobi Life était une sorte de Naruto pour filles. Une bonne partie de l’histoire se passe dans le passé, du temps des ninjas. J’ai d’ailleurs préféré ces tomes où Beni rencontre le Kagetora du passé et où la mangaka nous dévoile ainsi de nombreux éléments de l’intrigue. Je ne peux pas trop en dire sous peine de spoiler la saga, mais j’ai trouvé que l’auteur maîtrisait parfaitement son sujet.
Il est difficile de ne pas se perdre avec les voyages dans le temps puisqu’il faut dès le début, trouver une logique et s’y tenir. Plus nous avançons dans les tomes et plus nous apprenons de choses sur les brèches temporelles et sur le véritable passé des différents protagonistes. Ce manga est riche car il n’est pas uniquement question d’amour. Comme je le disais plus haut, il y a de l’humour mais également beaucoup d’actions et de combats. Chaque tome est bien rythmé et on arrive au bout sans même s’en apercevoir.

Concernant les personnages, encore une fois, l’auteur a fait du bon travail. Chaque protagoniste est bien travaillé. On les différencie sans aucun problème, même lorsque les deux Beni du présent et du passé sont réunies. De plus, leur personnalité est bien creusée. Il n’y a pas vraiment de gentil ou de méchant, chaque personnage a sa part d’ombre. J’ai même appris à aimer Hitaki qui ne pense cependant qu’à une seule chose : se venger en tuant Kagetora. Grâce aux voyages dans le temps, nous découvrons les héros à plusieurs moments de leur vie, ce qui nous permet de les connaître en profondeur.

Le dessin est très beau et là encore, j’ai surtout aimé les tomes dans le passé. Les tenues des ninjas tout comme les décors nous plongent tout de suite dans l’époque. J’ai surtout été frappée par l’intensité des regards, en particulier celui de Kagetora. Les personnages sont très expressifs et on ressent parfaitement chacune de leur émotions.

En conclusion : Cette série a été un véritable coup de coeur. J’ai été incapable de cesser ma lecture avant la fin. Même s’il s’agit d’un shôjo, il est loin d’être trop « gniangnian » et l’auteur a parfaitement réussi à jongler entre romance, action, humour, révélations et moments plus touchants. En bref, un manga que je vous recommande chaudement et qui est, à mon avis, l’un des meilleurs de ces dernières années.

 

Facebook Comments

À propos Bastien-kun

1 commentaire

  1. Parfaitement d’accord avec la critique.
    Une belle série shojo qui sait amener d’autres sujets, d’autres intrigues, d’autres émotions… que ce que l’on peut attendre normalement pour cette catégorie de public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *