Game Soundtracks CDJapan

[Chronique] Suikoden Tierkreis (Nintendo DS)

01988470-photo-suikoden-tierkreis

« Avez-vous déjà répondu à l’appel du destin ? »

 

Suikoden Tierkreis, ou aussi intitulé Gensō Suikoden Tierkreis, est un jeu de rôle sur Nintendo DS développé par Konami et sorti le 19 Mars 2009 en Europe. Certes, il ne date pas d’aujourd’hui, mais il est bon de remettre en avant de bonnes séries de jeux vidéo dont les graphismes, dessins et musiques ressemblent énormément ceux des séries animés. Du vieux « design », certes… mais des animations qui sont à couper le souffle sur cette bonne vieille plateforme ! Il est, et restera à ce jour, le dernier épisode de la saga Suikoden à être sorti en Europe.

HISTOIRE

Celle-ci met en place un jeune garçon (que vous devrez renommer vous-même) vivant dans un petit village paisible appelé Citro. Depuis quelque temps, les monstres et autres créatures qui peuplent les environs du village se montrent étrangement agressifs. De ce fait, avec l’aide de ses amis d’enfance Marica, Jale et Liu, il cherchera à gagner plus d’informations concernant les derniers événements. Cependant, la découverte d’un livre des plus mystérieux, offrant des pouvoirs magiques étonnants, le fera décider une bonne fois pour toutes de partir à l’aventure, et de découvrir les mystères qui rôdent dans le monde…

Cette aventure unique lui permettra de rencontrer de nombreux personnages importants et de se faire de nombreux alliés au fil de l’histoire, mais pas seulement. Il fera la connaissance de nombreux ennemis, et principalement une organisation malveillante du nom d’Ordre de la Voie Unique, contre qui il luttera en rassemblant un nombre suffisant d’alliés dans un château en ruines, dont il en fera sa propre base.

Au cours de cette aventure, il découvrira le secret que recouvre le mystérieux livre qu’il aura trouvé au début de l’histoire, et qui a quelque chose à voir avec des « Porteurs d’étoiles ». Ils s’avèrent être 108, tout en comptant le héros. A noter que le mot « Tierkreis » signifie « Zodiaque » dans la langue allemande.

suikoden-tierkreis-nintendo-ds-artwork-932x415
NOTRE AVIS :

Avant de rentrer dans le vif du sujet, sachez que ce jeu n’a aucun lien avec les précédents épisodes parus sur PS1 & PS2.  Il s’agit là d’une toute nouvelle histoire originale se déroulant dans un monde parallèle, et où aucun des personnages clés de la série ne feront leur apparition à un moment de l’histoire.

Le jeu est très fluide, les décors sont réalisés au pixel près et les graphismes & animations sont éblouissantes. Pour une Nintendo DS première du nom, c’est une belle appréciation ! Une chose très agréable que l’on trouve dans ce jeu, c’est qu’il est notamment inspiré de légendes chinoises, ici avec les « Porteurs d’étoile » avec qui ils se doivent de s’allier afin de mettre à terre toute organisation qui souhaite s’imposer en mal sur le monde, ou un pays en particulier, en mettant en avant leurs idéaux parfois un peu trop… suspicieux.

34130

Comme cité au départ, le joueur incarne un héros anonyme, et le principe du jeu et de s’allier, au préalable, avec 107 personnages qui se trouvent être des Porteurs d’étoile. Certains se trouveront être de très bons guerriers, alors que d’autres préféreront le soutien lors des différentes batailles. Le système de combat n’est pas si différent des RPGs habituels, il s’agit là d’un système de tour par tour tout simple. L’équipe se compose de 4 personnages, que l’on peut modifier à son aise. Une fois face à des ennemis, vous aurez le choix de vous battre de manière manuelle ou automatique, ou tout simplement… de fuir. Ainsi, si vous êtes plutôt fan de la baston, d’autres choix supplémentaires s’offrent encore à vous : vous pouvez effectuer une attaque normale avec l’arme dont vous êtes équipé, utiliser la magie, faire une attaque de groupe dévastatrice, vous défendre ou utiliser un objet. Rien de plus simple, en effet. Par ailleurs, les phases stratégiques qui nous permettaient d’affronter des armées entières, que l’on retrouvait dans les précédents jeux, ont été remplacées par des successions de combats classiques. Les duels sont tout simplement passés à la trappe.

suikoden-tierkreis-5

L’animation des combats est très plaisante pour les yeux, même si on remarquera que la tête des personnages est parfois… étrange. Un léger soucis de design, peut-être ? Mais on ne se plaindra pas de la modélisation 3D des monstres et 2D des décors qui est tout simplement magnifique !

 

Concernant les déplacements d’une ville à une autre, ou d’un endroit jusqu’à un point donné, tout se passe via une carte qui calcule même le nombre de jours que cela mettra en jeu. Car oui, le temps compte énormément ici ! Divers événements peuvent se produire en fonction du jour ou de la saison. Il ne faut jamais mettre cela de côté, car vous pourriez rater quelque chose d’important ! De même lorsque vous vous trouvez dans une ville, vous ne pourrez pas vous déplacer « librement », par exemple pour rentrer dans une maison ou accéder à un magasin. Vous vous devez de faire un choix avec ce qui vous est proposé sur l’écran tactile. Et avouons-le, c’est assez limité. Mais une fois sur les lieux, vous pourrez bouger votre personnage comme bon vous semble !

suikoden-tierkreis-nintendo-ds-342

Nous arrivons enfin au point musical. Et il n’est pas s’en mentir qu’elles feront un grand bien à vos oreilles ! En effet, elles ont été composées par une équipe de treize compositeurs, et interprétées par huit musiciens… ce qui n’est pas rien ! Dans des tons assez doux et mélodieux, celles-ci vous berceront le temps d’une grande aventure… De plus, les fans de cette saga doivent se rappeler du 24 mars 2011, un jour quelque peu spécial. Car oui, Konami a décidé d’éditer, à cette date précise et uniquement au Japon, un pack contenant l’intégralité des musiques de la série Suikoden, dont Suikoden Tierkreis, tenant sur pas moins… de 25 CDs !

Très complet et très beau, Suikoden Tierkreis porte haut les couleurs de la série dont il est aujourd’hui le seul et unique héritier sur la bonne vieille NDS. Nous y retrouvons des personnages pleins de vie et un univers des plus attachant. Fans des RPGs classiques, le gameplay « old school » présent dans ce jeu pourra sûrement vous satisfaire. Pour les autres, il vous faudra passer le test d’entrée ! Certes, on retrouvera quelques petits défauts de graphisme et de légers soucis sur les phases de combat et d’exploration sont à noter, mais rien de très mauvais en soi. Du moment que vous plongez dans cette belle aventure et que vous y prenez goût, il sera difficile d’y décrocher.

Décidément, ce jeu a tout pour plaire !

Trailer de lancement :

Facebook Comments

À propos Amarylis

Community Manager & Chroniqueuse axée jeux vidéo J-RPG & Light Novel. Fan (in)considérée de la licence "The Irregular". Semble vouer une adoration envers les choses mignonnes paraît-il...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *