[Chronique] LOVE & LIES T.1 – Ménage à trois

Auteur Tsumugi MUSAWO (dessins & scénario) love_and_lies_cover
Titre original 恋と嘘 koi to uso
Éditeur Pika (France)
Kodansha (Japon)
Prépublication Manga Box
Première parution 02/11/2016 (France)
10/08/2014 (Japon)
Genre Comédie romantique
Synopsis de l’éditeur :

Article 1 : Tomber amoureux est interdit !
Dans un futur proche, c‘est le gouvernement qui décide du conjoint avec lequel chaque citoyen, dès ses 16 ans, devra passer le reste de sa vie. Ce bonheur promis sur la base de critères génétiques est à la fois source d‘espoir et de désespoir…
Depuis toujours, Yukari nourrit en secret un amour brûlant pour Misaki. Mais alors qu’il déclare ses sentiments à la jeune fille, il reçoit l’avis gouvernemental avec le nom de sa future épouse, Ririna ! Dans une société où avoir des sentiments pour autrui est illégal, ce lycéen s‘apprête à vivre une aventure interdite !
Le fil rouge des sentiments sera-t-il plus fort que la loi Yukari ?

Malgré une offre de manga très prolifique en France, Pika a prit le risque de sortir un des derniers succès de Kodansha : Love & Lies. Encore une énième comédie romantique ? Oui, mais pas seulement. Le titre a suffisamment d’atouts pour se défendre et faire la différence.

pika_extrait_loes_lies_02Tout d’abord, Love & Lies n’est pas un manga de seconde zone licencié au hasard. On parle d’un titre qui se retrouve dans les tops des ventes de volumes reliés au Japon : le 4ème volume s’est vendu à plus de 73 000 exemplaires, et ça, rien que pour la première semaine. Son succès viendrait peut-être de son format de prépublication. Prépublié sur l’application mobile du Google Play japonais Manga Box, il est facilement accessible à un public adepte des smartphones. De plus, la durée très courte des chapitres (une dizaine de pages environ) a pour effet de rendre la lecture très dynamique.

Nous découvrons l’histoire de Yukari et Misaki, deux jeunes tourtereaux qui s’aiment en secret… mais pas pour longtemps. Le premier va se déclarer et la seconde acceptera ses sentiments. Leur amour partagé, ils vont pouvoir se bécoter comme tous les couples normaux. Le problème, c’est que c’est le gouvernement qui sélectionne le conjoint avec qui chaque adolescent de 16 ans devra passer le reste de sa vie. Et forcément, ce n’est pas Misaki qui sera la promise de Yukari, mais une jeune fille nommée Ririna.
Yukari sera tiraillé entre les deux options qui s’offrent à lui : vivre une vie simple mais attendue avec la belle Ririna, ou aimer en secret Misaki avec tous les risques que ça comporte.

C’est à ce moment-là que le manga devient vraiment intéressant. D’habitude, dans les histoires d’amour interdit, la force des sentiments va permettre aux protagonistes de vivre leur relation au grand jour après avoir surmonté tous les obstacles. Mais ici, c’est le gouvernement qui décide du sort de ces adolescents, et le couple que Yukari et Misaki entretiennent est littéralement interdit par la loi ! On pourrait y voir derrière une certaine critique de la société japonaise. Cependant, vu le ton plutôt enjoué de ce premier volume, le contexte de Loves & Lies n’est là que pour mettre en scène un triangle amoureux tout ce qu’il a de plus classique, ou presque.

pika_extrait_loes_lies_01Les protagonistes ressemblent en premier lieu à des stéréotypes du genre : Yukari est le garçon timide mais plein de bons sentiments, Misaki est la jeune fille mignonne sur qui on peut compter, et Ririna la tsundere de service. Cependant, ce sont les interactions entre ces trois-là qui vont rendre le récit savoureux. Ririna par exemple, loin d’être jalouse parce que son promis est amoureux d’une autre, va au contraire se révéler intéressée par cette situation. Elle-même n’étant jamais tombée amoureuse de toute sa vie, elle va chercher à découvrir via Misaki et Yukari quelles émotions provoquent cet état, les palpitations que l’on peut ressentir… Mais surtout, ce qu’elle pourrait vivre si jamais elle s’attache un peu plus à Yukari…
Les autres personnages sont pour le moment un peu en retrait, sauf peut-être Nikasa. À la fin de ce premier volume, il y a un chapitre spécial le concernant, qui se révèle très audacieux de la part de l’auteur. S’il va jusqu’au bout de ses idées, cela donnerait un peu plus de piment à cette histoire, pour un quatuor amoureux très original.

Le graphisme et le découpage sont dans l’ensemble très classiques, peut-être même trop. Musawo ne brille pas pour son trait trop conventionnel et formaté. Mais ne gâchons pas notre plaisir, les jeunes filles sont mignonnes, sexy, et les séquences coquines plutôt réussies.
Rien de particulier à noter sur l’édition de Pika, c’est simple et propre comme à leur habitude.

Nul doute que Love & Lies satisfera les amoureux des comédies romantiques. Très efficace, avec son histoire prenante promettant plein de rebondissements, le titre a suffisamment de potentiel pour se révéler plus original que ses concurrents. Il mérite une place de choix dans votre bibliothèque.

loveandlies_banniereannonce

koi to uso © Tsumugi Musawo 2014 / Kodansha.

Facebook Comments

À propos Dareen

Amateur de mangas, animes, anisongs, et de whisky. Également administrateur de Digiduo, l'Information Digimon Francophone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *