Game Soundtracks CDJapan

Chronique : Innocent T.1 à 7

Auteur Shin’Ichi SAKAMOTO (dessins & scénario) innocent1
Titre original イノサン
Éditeur Delcourt/Tonkam (France)
Shûeisha (Japon)
Genre Suspens, Historique
Nombre de tomes

Fr : 8 (en cours)
JP : 9 (terminé)

Synopsis de la série (éditeur) :
Suite à la paralysie de son père, Charles-Henri prend sa succession et devient bourreau officiel. Il enchaîne les exécutions, met à mort les figures les plus importantes de la révolution comme Danton et Robespierre et torture les condamnés à mort. Seul problème : être bourreau le dégoûte. De ce paradoxe va naître une personnalité trouble et fascinante qu’Innocent se propose d’explorer.

innocent1Nous suivons un jeune homme nommé Charles-Henri, issu d’une famille de bourreaux, n’ayant d’autres choix que de prendre la succession de son père. Il exècre pourtant cette profession mais la pression et les responsabilités familiales auront raison de lui. Il prend alors part aux exécutions, apprend sur le terrain et jure qu’un jour, il abolira ce processus afin de ne pas infliger cette souffrance aux suppliciés. Petit à petit, il apprend également beaucoup sur la vie en société et le relationnel avec le monde qui l’entoure, lui qui était cloîtré dans la demeure familiale depuis des années afin d’apprendre le métier. On assiste alors au développement de sa personnalité, à ses troubles entre ses convictions et la cruauté de la réalité, à ses exploits face aux grandes pontes de la société, comme à ses échecs. Il décide également de prendre ses responsabilités en tant qu’exécuteur de Paris et au sein de la famille Sanson afin d’épargner cette lourde besogne à sa sœur cadette Marie-Josèphe. Cette dernière possède pourtant toutes les prédispositions et la volonté de le devenir, mais cela reste cependant mal vu par son père et la société : une femme dans le rôle d’exécuteur, ce n’est pas envisageable. Cela ne l’empêchera cependant pas de revêtir l’habit de bourreau par la suite. Au fur et à mesure qu’il prend au sérieux son rôle d’exécuteur, Charles-Henri perd de vue ses objectifs premiers, mais certaines rencontres et actions troubleront à nouveau son esprit.

Shin’Ichi SAKAMOTO a déjà secoué les lecteurs français avec son précédent titre Ascension, excellente série en 17 tomes sur l’alpinisme, parue chez Delcourt Manga. Depuis 2015, il est de retour avec son titre Innocent, adaptation libre du roman japonais Shikei shikkônin Sanson (Les Sanson, exécuteurs de hautes œuvres) de Masakatsu ADACHI.

innocent3Manga historique prenant place lors de la Révolution française, cette série séduit par le développement de ses personnages et la qualité du dessin de son auteur. Charles-Henri est un personnage dont la personnalité ne cesse d’évoluer au fil des tomes. Au début, il est baigne dans l’innocence et la naïveté mais en prenant ses responsabilités d’exécuteur au sérieux, il développe peu à peu sa réflexion et son intelligence afin de lutter face à la pression de sa famille et de la société dans laquelle il vit. Son apparence de jeune homme d’une grande beauté, non dépourvu d’émotions et doté d’une certaine prévenance, parvient à faire perdurer chez lui cet aspect innocent. Cela renforce notre attrait pour le personnage et nous invite à suivre son évolution avec une grande attention. En outre, sa grande éloquence lui confère un charisme impressionnant qui envoûte non seulement ses interlocuteurs dans le récit mais également le lecteur. On le voit ainsi petit à petit se rapprocher des personnes haut placées dans la société. Sa sœur cadette, Marie-Josèphe, devient un personnage central au fil des tomes et ne manquera pas de conquérir le lectorat avec une personnalité indéniable, à l’exact opposé de son frère Charles-Henri, mais tout aussi séduisante et charismatique, si ce n’est plus. D’autres illustres personnalités de l’Histoire occidentale telles que Marie-Jeanne Bécu (Madame du Barry, favorite du roi Louis XV), Wolfgang Amadeus Mozart, Marie-Thérèse d’Autriche, Marie-Antoinette, Philippe d’Orléans ou encore Louis-Auguste de France (Louis XVI) font leur apparition, nous permettant de resituer quelque peu nos connaissances dans le domaine.

innocent4Pour en revenir maintenant au sujet de la torture, les scènes sont assez explicites d’où la mention « Pour public averti ». Le dessin de l’auteur est d’une telle précision que chaque scène de torture vous semble terriblement réaliste, au point que parfois, les plus sensibles pourraient avoir un haut-le-cœur. L’auteur, déjà d’un grand pointillisme dans ses textes et descriptions, n’hésite pas à user de comparaisons imagées qu’il dessine dans le but de rendre encore plus compréhensible la douleur et la minutie des gestes lors d’une exécution. Cette justesse amène le lecteur à réfléchir quand à ses pratiques d’une barbarie non négligeable et à aiguiser son sens critique.

Pour conclure sur le style graphique de Shin’Ichi SAKAMOTO, il maîtrise parfaitement sa mise en page. Chaque case est judicieusement conçue pour faire ressortir ce qui doit être mis en avant. Son trait est d’une telle finesse qu’il parvient à remplir chaque case sans donner la moindre sensation de surcharge. Les décors ne sont pas négligés : très soignés, riches en détails et en réalisme, ils ne font que stimuler plus encore l’émerveillement du lecteur qui en reste bouche bée.

 

Innocent © 2013 by Shin-ichi Sakamoto / SHUEISHA Inc.

Facebook Comments

À propos Neginator

Administrateur et Président de MangAnime - Association.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *